• image host image host image host image host image host image host

    Twilight-saga.ru


    votre commentaire
  • image host

    TheVampireClub


    votre commentaire
  • En achetant un livre, il y avait un marque page fourni avec, et j'ai eu envie de vous le faire gagner!

    Il s'agit d'un MP au couleur du Livre "Le tailleur de Pierre"

     

    Concours 150 fans : Un MP à gagner.

    Pour tenter votre chance, il vous suffit de m'envoyer un mail à tartufekokote@msn.com

    avec comme sujet : "Concours"  et un peu de politesse, merci

    En retour, je vous donne un numéro, pour le tirage au sort.

    Concours ouvert jusque demain (30/01/13) soir seulement ;)

     OUVERT A TOUS PAYS


    votre commentaire
  • Il est un endroit où l’extase peut vous coûter la vie.
    Tayla Mancuso est tueuse de démons. Mais sa vie bascule le jour où elle se réveille, grièvement blessée, dans un hôpital peu commun. Eidolon, le chirurgien qui lui sauve la vie est un incube et, malgré la haine qu’elle voue à son espèce, la jeune femme ne peut résister à ses charmes…
    Tayla est alors confrontée à un terrible dilemme : trahir les siens ou l’homme qui la fait se consumer de désir?
    Mais la séduisante tueuse n’est pas la seule à être en émoi. Et la fascination d’Eidolon pour cette ennemie jurée pourrait bien coûter la vie au démon.
    D’autant qu’il ne devrait pas perdre son temps avec une humaine : la folie va l’emporter s’il ne trouve pas une compagne démoniaque au plus vite. Eidolon pourrait-il oser l’impensable et s’offrir corps et âme à la tueuse ?

    Démonica, tome 1 : Larissa Ione

     

    Un début que je n'avais pas aimé du tout (trop d'information d'un seul coup, ça sature), mais heureusement que je vais toujours au boût de ce que je commence quand je lis, car je n'ai pas été déçue par la suite, et j'ai fini par accrocher.

    Personnages attachants et détestables à la fois.

    Romance impossible et pourtant...

     

    Je ne fais pas un avis plus grand, car je n'ai pas encore lu les tomes suivants. Et vu ma PAL, ça risque d'attendre un peu...


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie…

    New York. Aéroport Kennedy.
    Dans la salle d'embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.


    Madeline et Jonathan ne s'étaient jamais rencontrés, ils n'auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu'ils s'aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.


    Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l'autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu'ils pensaient enterré à jamais...

    Entre comédie romantique et thriller de haute volée

    Une intrigue magistrale portée par des personnages bouleversants

    Un final virtuose

    Résultat de recherche d'images pour "madeline greene musso"

    Mon préféré reste quand même La fille de papier, je crois que ça, ça ne changera jamais.

    L'Appel de l'ange est l'histoire d'une rencontre totalement improbable entre Madeline, fleuriste à Paris, et Jonathan, restaurateur à San Francisco. Ils échangent par inadvertance leur téléphone à l'aéroport de New York et c'est le début d'une étonnante aventure mêlant histoire d'amour classique et suspense.

    L'écriture est fluide et très abordable. La mise en page des échanges sms et téléphoniques est très réussi. Le récit se lit donc vite et sans effort. Les scènes sont construites comme dans les films ce qui accentue cette impression que l'histoire passe vite mais aussi on est face à des codes familiers et qui ont prouvé leur efficacité.
    L'histoire est donc rondement menée et bien ficelée. On passe vraiment un agréable moment et c'est bien là ce qu'on recherche dans les livres, non ?

    Mercii Mr Musso, encore une fois :)


    votre commentaire
  • Aprés avoir lu Dieu est un pote à moi, j'avais envie de tenter un autre de ses livres.

    « Ce carnet, c’est ton héri­tage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus pré­cieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le rem­pla­ce­rait pas. Souviens-toi de moi. »
    Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouver­ture du tes­ta­ment de son grand-père bien-aimé  : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé, avec une cen­taine de feuilles vier­ges. Cent pages blan­ches en héri­tage… Et une ultime lettre où le grand-père lui apprend que ce carnet est le plus grand trésor dont on puisse rêver.
    Son grand-père était-il devenu fou ? Très vite, le jeune homme va décou­vrir le secret du carnet, un pou­voir mys­té­rieux qui va bou­le­ver­ser sa vie bien rangée et y faire entrer la folie, la gaieté et l’amour.

    100 pages blanches - Cyril Massarotto

    Une bouffée d’espoir, une bouffée d’optimisme, qui fait le plus grand bien. L’ALSACE

    Un doux voyage dans la mémoire poétique et dangereusement addictif. MUTEEN

    Nouvelle histoire drôle et pleine d’émotions. FRANCE SOIR

    Très vivant, bien construit. MARIE-CLAIRE

    Livre lu... dévoré et grandement apprécié.  Une histoire d’amour avec la vie, un retour aux valeurs familliales et un jeu d’émotion faisant passer le lecteur des rires aux larmes, voila Massarotto. J’ai sublimement adoré.


    votre commentaire
  • Le Miroir de Cassandre est un roman de Bernard Werber paru aux éditions Albin Michel en 2009. Il raconte les péripéties d'une jeune fille qui, dotée du don de voyance, erre dans Paris en proie à un passé trouble, de même qu'à des visions d'attentats terroristes dont elle veut à tout prix éviter qu'ils ne se concrétisent. Cependant, à l'instar du mythe grec de Cassandre dont elle tient son prénom, personne (hormis éventuellement une joyeuse bande de clochards !) ne la croit.

    Mon premier Werber, merci père Noël ^^

    Je l'ai dévoré.

    Un style que je connaissais peu, mais auquel j'ai accroché de suite.

    Je me suis attachée à la petite Cassandre et aux Redemptionais.

    Des (anti?) héros des temps moderne qui sauve le monde à leur maniére, mais tout le monde s'en fout, puisque personne ne le sait...

    Une aventure que j'ai vécu avec eux du début à la fin (même si j'ai souri à un moment de l'avoir lu aprés le 21/12/12) .

    Bref, je crois que je ne tarderai pas à lire un autre livre de Mr Werber. (mon banquier sera ravi...ou pas )


    2 commentaires
  • On s’est tous posé au moins une fois la ques­tion : si on nous don­nait la chance de reve­nir en arrière, que chan­ge­rions-nous à notre vie ? Si c’était à refaire, quelle dou­leur, quel remords, quel regret choi­si­rions-nous d’effa­cer ?

    Elliott a réussi sa vie pro­fes­sion­nelle. Il a soixante ans, il vit à San Francisco où il est un chi­rur­gien réputé et sa vie privée est illu­mi­née par sa fille Angie. Une seule ombre au tableau : Ilena, le grand amour de sa vie, est morte trente ans aupa­ra­vant.

    Un jour, par une étrange cir­cons­tance, l’occa­sion lui est donnée de reve­nir en arrière et de ren­contrer le jeune homme qu’il était, trente ans aupa­ra­vant.

    À cette époque, Elliott est alors un jeune méde­cin fou­gueux, engagé et plein d’ambi­tions. A San Francisco, les années 70 bat­tent leur plein et c’est là qu’il ren­contre Ilena...

    Seras-tu là? - Guillaume Musso

    Dès lors, un étrange face à face s’ins­taure entre les deux Elliott, un huis clos à la fois tendre et intense qui cons­ti­tue le tour de force de ce roman et où l’on retrouve le « style Musso », ce mélange de sus­pense et de jus­tesse des sen­ti­ments.

    Une fois qu'on est dans l'histoire, difficile d'en sortir. Il se lit vite, facilement et l'intrigue est très bien menée. On ne s'ennuie pas un instant. Les rencontres de l'Elliot de 2006 et celui de 1976 sont intéressantes (et contrairement à Momo13 ne m'ont pas déstabilisée du tout. Elles sont bien entendu nécessaires au déroulement de la fiction). Par ailleurs, le thème choisi par l'auteur nous fait nous poser beaucoup de questions sur notre destin, sur les choix que l'on fait, les conséquences que cela peut avoir sur notre existence et la question irrémédiable que l'on se pose par moment : “et si … j'avais fait/je n'avais pas fait ça, que ce serait-il passé ?”. La vie est une question de choix et dans son roman, Musso nous fait découvrir que par moment le destin ne se commande pas malgré tout ce que l'on pourrait tenter pour le contrecarrer.

    Même si mon préféré reste La fille de papier, j'ai passé un agréable moment :)

     


    votre commentaire
  • imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

    Kami Garcia


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • image host image host image host image hostimage host

     

    Beautiful Creatures


    votre commentaire
  • « Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. »

    En 2010, Amélie Nothomb est intriguée par Joe Whip et Norman Terence, deux magiciens américains, croisés dans une fête, que tout semble séparer.

    Tuer Le Père - Amélie Nothomb

    On s'en serait douté, "Tuer le père" nous parle du complexe d'œdipe.
    Première chose étonnante : je pense que c'est le livre le plus...normal, que j'aie lu d'elle! Pas de prénoms inconcevables, pas (trop) d'excentricités, que des rapports plus ou moins normaux entre parents et enfant, si ce n'est que l'histoire se déroule dans un milieu hors du commun : la magie, et, par définition, la tricherie.
    Les rapports sont un peu tronqués puisque Joe, principal protagoniste, n'est pas le vrai fils de Norman et Christina et qu'il est, en plus, fou amoureux de celle-ci.
    Nous suivons donc l'évolution de ce jeune prodige de la magie dans ses rapports avec un couple qui l'accueille et va tenter de parfaire son éducation comme s'il était LE fils. A vous de découvrir l'intrigue!
    J'ai beaucoup aimé cette histoire, lue en deux heures, et surtout, j'ai retrouvé le "style Amélie" 


    votre commentaire
  • Sublimes Créatures - 16 Lunes : Photo promo Ridley

    Gatlin France


    votre commentaire