• Ce que le Jour doit à la Nuit - Yasmina Khadra

    "Mon oncle me disait : "Si une femme t'aimait, et si tu avais la présence d'esprit de mesurer l'étendue de ce privilège, aucune divinité ne t'arriverait à la cheville."

    Oran retenait son souffle en ce printemps 1962. La guerre engageait ses dernières folies. Je cherchais Emilie. J'avais peur pour elle. J'avais besoin d'elle. Je l'aimais et je revenais le lui prouver. Je me sentais en mesure de braver les ouragans, les tonnerres, l'ensemble des anathèmes et les misères du monde entier."

    Yasmina Khadra nous offre ici un grand roman de l'Algérie coloniale (entre 1936 et 1962) - une Algérie torrentielle, passionnée et douloureuse - et éclaire d'un nouveau jour, dans une langue splendide et avec la générosité qu'on lui connaît, la dislocation atroce de deux communautés amoureuses d'un même pays.

    Ce que le Jour doit à la Nuit - Yasmina Khadra

    Une claque, je me suis pris une claque ! Mais une bonne claque.

    Je n'arrivais pas à poser mon livre, je n'avais qu'une envie, continuer, avancer, lire, savoir, apprendre, connaitre...

    Younes, le narrateur est attachant. On vit, avec lui, ses joies, ses peines, ses douleurs, ses bonheurs. On y découvre l'Algérie comme on nous la présente rarement.

    Je n'ai d'ailleurs pas envie de "gâcher" ce livre avec une chronique... Je remercierai juste le hasard d'avoir mis ce livre sur mon chemin (boite à livre)... 

    Et surtout, je ne peux que vous dire de le lire ! Ce livre est un bijou.

    Ce que le Jour doit à la Nuit - Yasmina Khadra


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :