• Chocolat - Geoffrey Claustriaux

    « Peut-être que s’il avait vu la mère sortir du bois en hurlant et s’était arrêté pour assumer les conséquences de son geste, Christopher aurait encore pu éviter ce qui allait suivre, mais une fois que la gitane eut lancé sa malédiction sur les occupants du pick-up, il était définitivement trop tard… »

    Chocolat - Goeffrey Claustriaux

    Pauvres enfants, aussi bien celui du début que celui de la fin... (ou faim dans ce cas ci, ça marche aussi!)

    Drôle de malédiction, pour un acte lachement non assumé. 

    Une nouvelle dévorante, dévorée.... écrite avec fluide par un auteur... sadique tongue

    Bon appétit !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :