• Il ne faut pas parler dans l'ascenseur / Les âmes traquées - Martin Michaud

     

    Une jeune femme lancée dans une course folle pour retrouver un homme qui, selon toute vraisemblance, n'’existe pas...
    Un enquêteur de la police de Montréal qui tente d'élucider les meurtres crapuleux de deux hommes tués de la même manière à une journée d'’intervalle...
    Un chasseur impitoyable qui pense que chacun doit payer pour ses fautes...
    Imaginez encore...
    Un chassé-croisé haletant qui révèle fil à fil l'’effroyable lien entre ces trois destins.
    Il ne faut pas parler dans l'ascensseur / Les âmes traquées - Martin Michaud
     Attention, à savoir que : "Il ne faut pas parler dans l'ascenseur", Éditions Goélette, 2010 (Québec) - réédition en France sous le titre "Les Âmes traquées", Éditions First, 2011
    donc "Les âmes traquées" et "Il ne faut pas parler dans l’ascenseur", sont le même livre.

    Ce roman policier est le premier de Martin Michaud. Il contient beaucoup de qualité mais aussi quelques défauts.

     Notamment l'éternel cliché du flic alcoolique, divorcé, dont le supérieur lui barre la route dans son enquête et avec qui il ne s'entend pas.

    Le grand point positif, c'est qu'on ne comprend qu'à la fin qui est le fameux tueur, et surtout pourquoi il agit de la sorte.

     L'histoire en elle-même n'est pas mal, au contraire et j'aime beaucoup l'idée de deux histoires s'imbriquant l'une dans l'autre, avec plusieurs narrateur (même si à la base, je n'aime pas le changement de narrateur, là, je trouve que ça n'est pas dérangeant et c'est même un plus apporté au récit.).

    Et j'ai vraiment accroché à la partie concernant le monde parallèle dans lequel vivraient les gens dans le comas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :