• Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai remarqué qu'il n'y avait pas ou peu de héros masculins en Urban Fantasy. J'ai donc créé Cupidon Mortel.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Antidépresseur, addictifs, et plein d'humour.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Thomas Andrew

    Quel argument mettriez-vous en avant pour convaincre quelqu'un de vous lire ?

    Mon écriture est un antidépresseur, mon héros est sarcastique et baigné dans la pop culture américaine actuelle.

    L’image contient peut-être : 1 personne, texte

    Et côté lecture ?

    Je lis aussi bien du polar, que de l'urban fantasy ou des pièces de théâtre.

    Et si je pouvais faire apparaître un auteur, là, tout de suite, qui voudriez vous voir ?

    Agatha Christie.

    Elle a su réinventer le polar en créant ses propres atmosphères.
    Hercule Poirot et Miss Marple ne passeraient plus aujourd'hui.

    Mais elle reste une auteure inégalable 

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai commencé vers 8 ou 9 ans. J'avais envie de voyager, comme dans mes lectures, mais avec mes propres mots.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Carina Rozenfeld

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Assez poétique, c'est une invitation au voyage.
    J'ai grandi avec mes personnages, on évolue ensemble. 

    Chaque création de personnage est une nouvelle aventure.

    Quel est l'argument que vous utilisez pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire ?

    "Venez  vivre une belle aventure"

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Carina Rozenfeld

    Côté lecture, que lisez-vous?

    Je  lis beaucoup, mais je me dirige plus vers l'imaginaire.

     

     Page de l'auteure


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous  a poussé à écrire ? 

     J'ai toujours eu envie d'écrire. Et j'ai découvert un collectif sur Internet : Cocyclics, j'y ai fait de belle rencontre et ça m'a poussé à écrire, et même à me lancer pour me faire éditer.

    Comment qualifieriez vous style d’écriture ?

    J'ai plusieurs styles, je ne me cantonne pas dans un seul genre.

    Je suis assez diversifiée.

     

    Résultat de recherche d'images pour "les outrepasseurs"

    Que diriez-vous si vous deviez convaincre, en un seul argument, une personne de vous lire ?

    J'écris des histoires qui font rêver et réfléchir.

    Memorex par Van Wilder

    Et côté lecture, que lisez-vous ?

    Je lis de tout, j'essaie de sortir de ma zone de confort. Là aussi, j'apprécie la diversité.

    Et si j'avais une baguette magique, et le pouvoir de faire apparautre, là, tout de suite un auteur, qui aimeriez-vous rencontrer ?

    George R. R. Martin, pour connaitre la fin du Trône de Fer

     

    Page FB de l'auteur


    votre commentaire
  • On parle de @TrollsLegendes dans Mons Mag #74

     

    On parle de @TrollsLegendes dans Mons Mag #74

    Mons Mag #74 mars 2017.
    Crédit scan, lilly1503 pour Les lectures de lilly 


    1 commentaire
  • Image associée

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    La lecture et le bonheur que ça apporte. J'ai commencé à écrire vers 40 ans, c'est tard par rapport à certains, mais il fallait que j'ai l'impression d'apporter quelque chose de différent.  Il faut croire en son talent.

    Pourquoi la parodie ? 

    Je suis un déconneur, et je trouvais que ce style manquait en France. D'où le lancement de ma maison d'édition (ndlr : Le Léopard Masqué) centrée sur le comique. 

    #FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Quel a été l'accueil du public?

    Très bon, mais il faut que ça soit bien présenté, car ça peut repousser certaines personnes.#FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Et comment à réagi la société Moulinssart face aux parodies "Saint-Tin et son ami Lou" ?

    Moulinssart m'a attaqué en justice, mais j'ai gagné le procès pour "droit à la parodie"

    Parmi tous vos livres, est-ce qu'il y en a un que vous préférez ?

    "J'écluse", l'affaire Dreyfus vu par un policier alcoolique. 

    #FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Et côté lecture? 

    Céline, Balzac, et les autres grands

    Et si j'avais le pouvoir magique de faire apparaître un écrivain là, tout de suite, qui voudriez vous voir ?

    Céline


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

     Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'ai commencé enfant, j'avais même envoyé mon manuscrit à un journaliste qui m'avait répondu que quand on écrit, on n'est jamais seul.

    En 1995, j'ai auto-édité un recueil de poésie.

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

    Quelle est votre style d'écriture ? 

    Chronique de vie, avec un questionnement sur le sens de la vie. J'essaie d'amener mon lecteur à se poser la question sur ce qu'il ferait dans la même situation que mon personnage.

    Avez-vous un personnage favori ?

    Non, je les aime tous, c'est difficile de choisir. 

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

    Quel a été l’accueil du public ? 

    Mes livres sont un peu comme ma personnalité, ou on aime ou on aime pas. Comme dans mes émissions de radio, j'interpéle  les gens, mais souvent, mon public est ouvert à réflexion. 

    Un mot sur le salon ?

    Bien organisé, et je suis bien avec ma maison d'édition. 

     

    Sa page Facebook

    Son site


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire ?

    J'écris depuis toujours, j'ai toujours voulu être écrivain.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Et qu'est-ce qui t'a donné envie de créer ta propre maison d'édition ?

    A force de me faire arnaquer, j'ai décidé de faire ça moi-même.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Quel est ton style d'écriture ?

    Très Anglo-Saxon, visuel, même cinématographique dans certaines scénes.

    Et quelle est la ligne éditoriale de la maison d'édition ?

    On a une partie Thriller, et une partie "inclassable" qui oblige le lecteur à poser un choix "Qu'aurait-il fait à la place des protagonistes du roman?" 

    Dans tes écrits, quel est ton personnage favori ?

    Je déteste mon héroïne, mais j'aime beaucoup son meilleur ami.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Comment a réagi le public face à ton livre ?

    Ils sont parfois assez perturbés, car au début c'est une romance, mais ça s'obscurcit de plus en plus au fil des tomes.

    Et par rapport à ta maison d'édition?

    Beaucoup de retour positif sur le côté inattendu des inclassables.

    Un petit mot sur le salon?

    Très chouette, mieux qu'avant, la communication est meilleure.

     

    LiLys

    Blog et page de l'auteure


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    Un instituteur de primaire, il nous lisait, chaque jour, un chapitre d'un livre, et ça pousse à aimer lecture et à imaginer des choses.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    A connotation historique.
    Je me base sur un personnage ou un fait historique et j'en fais une romance.

    Parmi vos personnages, en avez-vous un favori ?

    Rimbaud.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Le poète ?

    Oui, je suis en pleine écriture de son histoire. Il était révolutionnaire des mots, à son époque, il avait un côté marginal.

    Pourquoi ce côté historique ?

    Il est important de ne pas oublier, c'est pour cela que je fais dans l'historique. Avec un peu d'illustration, pour essayer d'attirer les plus jeunes. 

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Un petit mot sur le salon ?

    Salon très varié, bien organisé, et assez ouvert pour les auteurs régionaux, ce qui permet les découvertes et les rencontres. 

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Christelle Colpart Soufflet

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Un trop plein d'énergie à canaliser, et à coucher sur papier. J'avais beaucoup de frustration et de colère à évacuer, donc j'ai décidé de me tourner vers le roman noir.

    Et quel est votre style d'écrite ?

    Il est populaire, mais très noir, pour adulte exclusivement.

    Parmi tous vos livres, quel est votre préféré ?

    Mémoires assassines.

    image host

    Pourquoi ?

    J'ai pris un pied d'enfer à l'écrire. J'aurais adoré être à la place de l’héroïne, faire ce qu'elle fait, découvrir ce qu'elle découvre.

    Parmi tous les personnages, lequel est le préféré ?

    Annabelle, de Tu as oublié Annabelle.

    Elle est torturée psychologiquement.

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Christelle Colpaert Soufflet

    Quel est le retour du public face à vos livres?

    C'est tout ou rien, soit on aime, soit on n'aime pas, mais en général c'est positif.

    Un petit mot sur le salon ?

    Je passe un bon moment et je suis surprise par l'ampleur de l'organistaiton. 

     

    Page de l'auteure


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec  Arny Iancu

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    La dynamique dans les mots. L'inspiration dépasse parfois la réalité, et j'avais envie de me laisser guider par mon inspiration.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écrire?

    J'essaie  de créer une émotion, une crédibilité au travers des situations que je présente.

    Il y a beaucoup d'imaginaire où l'on flotte sur le rêve.

    J'ai écris 4 livres totalement différents :  

    • Une nouvelle, où il y a un concentré d'émotions
    • Un livre qui parle des rêves d'un enfant
    • Un autre qui explique comment le subconscient recrée la réalité
    • Et le dernier, où la spontanéité se combine à la réflexion.

    #MonsLivre2016 : rencontre avec  Arny Iancu

    Et parmi tous vos livres, lequel préférez-vous?

    Le dernier, c'est l'aboutissement de 2 ans de travail.

    Les cobayes sont sacrifiés dans un but humanitaire. Le héros veut s'en sortir pour son bien-être.

    Un petit mot sur le salon ?

    Je suis enthousiasmé de ce va-et-vient et du plaisir qu'ont les gens à découvrir les différents livres.

    Et je suis trés reconnaissant envers mon éditeur (NDLR : Editions Poussière de Lune) de m'avoir accepté et d'avoir autant travaillé pour satisfaire tout le monde 

     

    Editions Poussière de Lune 


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016  : Rencontre avec Delphine Schmitz

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    A la base, je suis une grande lectrice, surtout de l'imaginaire, et ce depuis longtemps. Et au fur et à mesure, j'ai voulu écrire afin de créer un univers qui m'est propre.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture? 

    Steam Punk où la magie est aussi présente que la technologie.

    #MonsLivre2016  : Rencontre avec Delphine Schmitz

    Quel est votre personnage préféré ?

    Louise Bunsen. C'est une chimiste qui construit un sous marin. Elle se rapproche assez bien des savants fous, tout en étant assez rebelle.

    Quel a été l’accueil du public ?

    Assez bon, j'en suis contente.

    Un petit mot sur le salon ? 

    Beaucoup de bloggueurs, on a assez bien de retour. Et puis fêter son anniversaire avec ses éditeurs, c'est chouette ! 

    Et on fait de belles rencontres dans ce salon 

     

    Page de l'auteure


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : Rencontre avec Delphine Wysocki

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Mes rêves. J'ai rêvé de mes deux personnages principaux pour le livre "Un avenir compromis". J'ai commencé à mettre sur papier les scénes que je voyais en rêve, et la suite est venue d'elle-même.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture? 

    Je n'ai pas de genre défini. Je me promène entre science-fiction, fantasy, érotique. 
    Je ne me cantonne pas dans un style unique.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Delphine Wysocki

    Parmi vos personnages, lequel préférez-vous?

    Thomas, j'ai créé son histoire en lien avec la mythologie Égyptienne. 

    Et de tous vos livres, celui que vous "aimez" le plus ? 

    Tentations Obscures. J'ai mis longtemps pour l'écrire. Il avait été mis de côté, puis retravaillé. J'ai mis un an et demi pour les recherches et l'écriture. Je me suis aussi inspirée de faits réels.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Delphine Wysocki

    Si je pouvais faire apparaitre un écrivain là, tout de suite, qui aimeriez-vous voir?

    Anne Rice, peut-être.

    Un petit mot sur le salon?

    C'est la deuxième fois que je viens, il y a une bonne ambiance, une bonne organisation. C'est vraiment sympathique, et j'ai envie de revenir

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Patricia Fontaine

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai toujours aimé écrire, c'est une nécessité et donc quand j'ai eu du temps, j'ai commencé à créer quelque chose avec mes mots.

    L'idée de Cape Verte m'est venue à la suite d'une visite guidée où je me suis demandée ce que les murs pourraient bien nous raconter comme histoires. J'ai eu envie de me lancer, et me voilà avec un livre à présenter.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    On dit que c'est narratif mais qu'on a envie de poursuivre la lecture. J'ai aussi un regard poétique sur la nature, sur les gens. Je travaille beaucoup mon histoire, pour ne pas lâcher mes personnages sans personnalité.

    Quels sont vos personnages favoris ?

    Gwenaëlle et Jennifer. L'une ne va pas sans l'autre.

    Si j'avais le pouvoir de faire apparaitre, là, maintenant, un écrivain, qui aimeriez-vous rencontrer ?

    Stephen King !

    Un petit mot sur le salon ?

    C'est une belle occasion de rencontrer beaucoup d'auteurs, dans un mélange de genre. Même si parfois l'agencement peut-être compliqué pour certains auteurs.

     

    Editions Academia


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Pierre-Arnaud Francioso

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai toujours aimé écrire, j'en ai toujours eu envie, comme une envie de créer quelque chose. J'ai voulu apprendre a écrire rapidement, pour pouvoir fixer mes idées quelque part. 

    Avant de savoir écrire, je créais par jeu, puis des nouvelles courtes, et de fil en aiguille est arrivé mon roman.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Harry Potter m'a beaucoup influencé, parce que Rowling arrive à nous faire comprendre des idées à travers des mots simples, mais efficaces. Cela facilite la lecture, et permet de rapidement accrocher le lecteur. Comme elle, j'aime aborder des choses simples. 
    Je pense que quand c'est compliqué, les lecteurs passent à côté de beaucoup de choses dans l'histoire

    Fondation Deus, Tome 2 : Sans limite : Deuxième partie, Traqué par Francioso

    Parmi vos personnages, lesquels préférez-vous?

    Eloi & Angela. Eloi est le plus développé psychologiquement parlant, il me ressemble un peu, il est curieux, et n'est pas extraordinaire au point de vue du caractère. Sa curiosité va bien dans le contexte de l'histoire..

    Mais attention, dans chaque histoire, le personnage principal change. 

    Si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître un auteur, qui aimeriez-vous voir ? 

    Je ne suis pas un grand lecteur... Peut-être JK Rowling. 

    Ou Anthelme Hauchecorne qui a une plume en or

    (NDLR, je confirme ! )

    Fondation Deus, tome 3 : L'ombre des nuages par Francioso

    Un petit mot sur le salon? 

    Bon salon! L'accueil est agréable et l'ambiance est bon enfant ! 

     

    Page auteur


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Sandrine Rocchia Lebreton

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Le manque de "quelque chose" dans ma vie active. J'avais besoin d'autre chose et j'en suis arrivée à la création d'un personnage mature. J'avais besoin d'évolution, à une époque où ça n'allait pas.

    Quel est votre style d'écriture? 

    On le découvre au fur et à mesure. Mais je n'ai pas de style propre. Parfois c'est un narrateur hétérodiégétique, parfois un narrateur homodiégétique. C'est l'alternance des deux qui fait mon roman.

    Quel est votre personnage préféré, dans vos écrits ?

    L'héroïne. Elle me ressemble tout en réalisant de belles choses.

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Sandrine Rocchia Lebreton

     

    Que diriez-vous pour convaincre quelqu'un de vous lire?

    La réalité nous rattrape toujours, mais  parfois nous avons beosin d'osciller entre le rêve et la réalité. Et c'est ce que j'essaie de faire au travers mes livres.

    Si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaitre un écrivain, qui voudriez-vous rencontrer?

    Personne en particulier, ou peut-être Barjavel, pour discuter de "La nuit des temps" 

    Un petit mot sur le salon ?

    J'aime beaucoup venir en Belgique. Le public est bon enfant. Les gens sont souriants, c'est plaisant ! 

     

    Page auteur


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique