• #MonsLivre2015 : Rencontre avec Antoine Cordeille

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'ai toujours voulu écrire un livre que j'adorerais lire.

    Comment décrire votre écriture?

    J'offre au lecteur un univers où il peut aller, et non un univers fermé. Mon héros arrive par le rêve, parce que dans les rêves, on peut voyager. C'est ma façon de faire voyager mon lecteur.

    Comment feriez-vous pour convaincre quelqu'un de vous lire ?

    J'essaie qu'en lisant, le lecteur ait autant de plaisir que j'en ai eu en écrivant.

    Je travaille l'émotionnel dans mes livres.

    Parmi tous vos livres, lequel préférez-vous?

    J'ai une saga en 4 tomes. J'aime beaucoup la fin du dernier, elle surprend le lecteur. Et la fin du deuxième me plait aussi. Difficile de choisir.

    #MonsLivre2015 : Rencontre avec Antoine Candeille

    Côté lecture, que lisez-vous ?

    Des essais métaphysiques.

    Et si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître des auteurs là, maintenant, qui voudriez- vous voir ?

    Jules Verne et Edgar Allan Poe


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : Rencontre avec James Holin

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Un objectif. Je voulais savoir si j'en étais capable, alors je l'ai fait.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    C'est un mélange contrasté. A la fois un style comique, mais à la fois de la noirceur.

    Comment convaincre quelqu'un qui ne vous a jamais lu ... de vous lire ?

    Mes personnages sont pittoresques, on s'attache facilement à eux. On a une très grande palette émotionnelle. On passe du rire aux larmes.

    Côté lecture, quels sont vos auteurs favoris ?

    Balzac, Flaubert, et Hugo. J'aime beaucoup Les Misérables.

    Et si j'avais le pouvoir de faire apparaître un auteur, là, maintenant, qui voudriez-vous voir ? 

    José Giovanni.

    Un petit mot sur le salon ?

    Une excellente ambiance ! 

    #MonsLivre2015 : Rencontre avec James Holin

     

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : recontre avec Lil Evans

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'en avais envie depuis longtemps, et je me suis lancée quand j'ai perdu mon emploi.

    Comment qualifierez-vous votre style d'écriture ?

    Imaginatif. J'invente beaucoup de personnages et de paysages pour mes récits, il y a beaucoup de fantastique. Ce qui me plait le plus, c'est de voyager à travers ce que j'écris. 

    Que dîtes-vous pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire ?

    Je suis sympa! Un bisou offert pour un livre acheté !

    Parmi vos livres, lequel préférez-vous?

    Ne me lâche pas ! J'ai travaillé la psychologie des personnages. Ce livre me tient particulièrement à coeur, parce que c'est mon premier bébé à avoir été publié, c'est mon chouchou. Et mon héroïne me fait craquer :) 

    #MonsLivre2015 : recontre avec Lil Evans

    Côté lecture, que lisez-vous ?

    Beaucoup de Bit-Lit et les livres de chez Milady.

    Et si je pouvais faire apparaître un auteur, là, maintenant, qui voudriez-vous voir ?

    Melissa Giorgio. Auteure américaine de Young Adult, mais elle ne se déplace pas sur les salons, par ici.

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : rencontre avec Frédéric Livyns

    Qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire? 

    La découverte de deux romans quand j'avais 12 ans.

    Quel est votre style d'écriture? 

    Fantastique. C'est naturel, pour moi,  d'écrire du fantastique.

    Parmi tous vos livres, quel(s) est(sont) votre (vos) préféré(s) ?

    Les Grisommes parce que c'est le premier que j'écris pour les enfants.

    #MonsLivre2015 : rencontre avec Frédéric Livyns

    Mais aussi PHERO NEXAFREUSE (l'anagramme d'Orphée Aux Enfers". Il s'agit de mon premier livre, mais il ne sera plus réédité.

    Côté lecture, quel est votre lecture préférée ?

    Je lis de tout, Shakespeare, des romans policiers, mais je lis de plus en plus de fantastique.

    Quel a été l’accueil du public ?

    Assez bon, surtout dernièrement.

     

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : Rencontre avec Denis Labbé

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    C'est une obligation, c'est nécessaire, un besoin vital depuis mes 14-15 ans. J'écris quand j'en ai besoin, c'est à dire, souvent.

    Quel est votre style d'écriture ?

    Je n'ai pas de style particulier, je m'adapte au contexte, au thème et à l'époque de mes récits. 

    D'un texte à l'autre, je peux avoir un style différent.

    Pour Plastic Doll c'est un style faussement oral.

    Pour Les Errants c'est plus rythmé car j'écris en musique. 

    #MonsLivre2015 : Rencontre avec Denis Labbé

    J'aime aussi le style travaillé, donc il y a parfois un côté littéraire archaïque.

    Quel a été l'acceuil du public ?

    Assez peu de retour négatif. Les gens reviennent chercher d'autres livres. Et le contact est plutôt positif avec les lecteurs. 

    Parmi tous vos livres, lequel préférez-vous?

    Le prochain!

    Chaque livre est particulier et unique, le premier, c'est un rêve qui se réalise. 

    Je ne peux pas choisir, je les aime tous.

    Côté lecture, quel est votre genre favori?

    Je lis de tout. Poe, Maupassant, Montesqieux, mais aussi des auteurs actuels.

    J'ai plus de 10000 livres dans ma bibliothèque. 


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : rencontre avec Aspi Deth

    Qu'est-ce qui t'a  poussé à écrire ?

    J'avais un blog littéraire, et j'avais envie d'une histoire qui abordait le thème de la mafia. J'ai donc écrit une histoire mélangeant la mafia et de la romance (Les Velàzquez).

    Je l'ai d'abord sorti en numérique, puis en papier, au vu du succès.

    Il s'agit d'une saga en deux tomes. 

    Depuis, j'ai écrit Rebels qui est une dystopie, toujours avec de la romance. 

    Comment qualifierais-tu ton style d'écriture ?

    Il est accessible. Je suis passionnée, j'embarque le lecteur avec moi, dans mon univers.

    Parmi tous tes livres, lequel préfères-tu ?

    Les Velazquez parce que j'aime beaucoup la mafia, c'est un thème qui me plait énormément. 
    Mais Rebels est dans un autre style, un nouveau style pour moi.

    Comment convaincre quelqu'un qui ne vous a jamais lu ?

    C'est destiné à ceux qui aiment la romance. Il y a un mélange de genre, une nouvelle image de la romance.

    #MonsLivre2015 : rencontre avec Aspi Deth

    Côté lecture, quel est ton auteur (ou un de tes auteurs) préféré?

    Lili St. Germain, Auteure Américaine de dark romance.

    Et si  j'avais une baguette magique pour pouvoir faire apparaître un auteur, là, tout de suite ?

    J.K. Rowling!

     

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : Rencontre avec Manon Elisabeth d'Ombremont

    Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire ? 

    Depuis environ 10 ans, j'écris sur des forums RPG. J'ai ensuite créé mon propre forum. J'ai eu beaucoup de retours positifs sur mes personnages, j'ai donc décidé de me lancer dans l'écriture et de chercher un éditeur. 

    Laeticia Reynders m'a donné ma chance, car c'est à ses côtés, et grâce à mon éditeur (NDLR : Les Editions Lancelotque j'ai eu la chance de débuter à Trolls et Légende en 2015.

    Comment qualifierais-tu ton style d'écriture? 

    Sombre. J'aime les personnages malsain et la noirceur des histoires. Ce n'est pas pour les âmes sensibles.

    #MonsLivre2015 : Rencontre avec Manon Elisabeth d'Ombremont

    Si tu devais convaincre quelqu'un ne t'ayant jamais lu... de le faire, que dirais-tu?

    Je casse les habitudes, dans mon livre ce sont les méchants qui sont les héros de l'histoire.

    Souvent, ça intrigue les gens.

    Quel a été, justement, l’accueil du public?

    Très bon, je n'ai eu quasi que des retours, à part deux personnes pour qui l'univers était trop sombre à leur goût..

    Je ne m'attendais pas à ça. Je suis toujours étonnée et j'ai encore du mal pour trouver les mots afin de remercier tout le monde.

    Côté lecture, quel est ton genre préféré ?

    SFFF mais surtout le fantastique et la fantasy, moins la science fiction

    J'aime beaucoup James Barclay et Pierre Pevel qui sont des auteurs qui m'ont beaucoup inspiré. Ils on réussi à me faire vivre les histoires.

    J'ai aussi un gros coup de coeur pour les livres des Editions du Chat Noir. Ils publient des choses qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

    J'aime beaucoup quand on travaille l'imagination.

    Si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître des auteurs, là, tout de suite, qui serait-ce ?

    James Barclay et JK Rowling. (à enfermer dans ma cave pour qu'ils écrivent la suite de leur saga ! tongue )

    Un petit mot sur le salon?

    C'est un salon bien sympathique, je trouve juste dommage de séparer les genres de littérature.

    Les gens se déplacent quand même malgré les circonstances.


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : Rencontre avec Geoffrey Claustriaux (pour la sortie du court métrage CHOCOLAT)

    Quel effet ça fait de voir son récit sur écran? 

    C'est rêve qui devient réalité. Je suis passionné de cinéma. et j'ai toujours écrit en rêvant que ça soit adapté.Et j'ai bien aimé retravailler le scénario.

    Pourquoi "Chocolat" ? Est-ce un choix d'auteur ou de réalisateur ?

    C'est un choix de l'ASBL Illusion qui a lancé un appel à projet, et c'est Chocolat qui a été préféré.
    Il n'y a pas beaucoup d'effet spéciaux et on pouvait tourner rapidement délais de 3 mois 1/2)

    Quel a été l’accueil du public ? 

    Le public a été très positif lors des diffusions.

    On est conscient qu'on aurait pu faire mieux, mais on a fait avec nos moyens. 

    J'ai hate de recommencer une collaboration avec Illusion... bientôt, bientôt.

    #MonsLivre2015 : Rencontre avec Geoffrey Claustriaux (pour la sortie du court métrage CHOCOLAT)

     

     

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2015 : Rencontre avec Michaël Schoonjans (Sema Diffusion - Sema Edition )

    Concrètement, qu'est-ce que le Bookshowing ? 

    C'est un nouveau concept qui reprend l'idée des démonstrations à domicile, et qui est adapté aux livres.

    On prend contact avec les écoles, les bibliothèques, et des particuliers aussi, on regroupe leurs "amis", et je vais leur présenter les livres de petites et moyennes maison d'édition.

    On fait une présentation générale des livres, des lectures de nouvelles, des jeux avec les livres pour enfants, ...

    On donne des conseils personnalisés et les personnes peuvent nous passer commande.

    La personne, chez qui on va, reçoit 10% de la somme vendue en livre. (exemple, on vend pour 500€, la personne reçoit pour 50 euros en livres)

    Qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer là dedans?

    Ça date de l'époque où j'étais chroniqueur ( Les 1001 bouquins, qui est arrêté depuis).

    J'ai été contacté par Sophie Jomain ( Les étoiles de Noss Head) et ça a été le début d'un partenariat avec elle. S'en est suivi un partenariat avec la maison d'édition Albin Michel. 

    J'ai voulu voir plus loin, et de là, est né "Lire ou Mourir" et en découlent plusieurs partenariats. 

    Des amitiés se sont créées avec des éditeurs et d'auteurs, notamment Nathalie Dau qui m'a donné l'idée de faire ça professionnellement. 
    Ludovic Bernau m'a alors proposé de devenir le diffuseur belge auprès des libraires. 

    Lokomodo a fait faillite et j'ai donc eu l'idée des démos à domicile. J'ai décidé de contacter les éditeurs un par un. Et maintenant je travaille avec beaucoup de petits éditeurs.

    Le concept a fait son chemin et se développe de plus en plus, et on espère avoir de plus en plus de collaborateurs.

    Depuis peu, tu t'es lancé dans l'édition, pourquoi ce choix? 

    Par passion. 

    Sema Diffusion a 2 ans 1/2 et beaucoup d'auteurs demandaient d'éditer et au final l'idée a fait son chemin, et je me suis lancé..

    N'y a-t-il pas de risques de conflits par rapport au bookshowing ? 

    Je sépare les deux activités sans souci. Je n'abandonne pas la diffusion et les éditeurs ont renouvelé leur confiance.

    Je présente tout autant les miens et les autres.

    Côté lecture, quel est ton livre préféré ?

    "De l'autre côté du mur" Agnés Marot (Editions du Chat Noir)

    Si j'avaiis une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître un écrivain, là, tout de suite, qui voudrais-tu voir ?

    R.A. Salvatore


    1 commentaire
  • 1) Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    L'amour de la lecture et du cinéma J'avais envie de faire ressentir des choses aux gens, de leur donner du plaisir. 

    Et comme je suis une grande rêveuse, l'envie d'écrire a toujours été présente.

    2) Pourquoi ce genre là ? 

    Je ne sais pas, j'aime beaucoup le polar, mais j'ai du mal d'en écrire.

    Ce sont les personnages qui me font écrire l'histoire au fur et à mesure, et comme le personnage principal de Rouge Rendez-vous est sensuel, le livre a suivi.

    3) Que diriez-vous pour donner envie de vous lire ?

    Il y a de la sensibilité, de l'intime. Les personnages sont sincères. Je ne me moque pas des lecteurs, je n'ai pas envie de leur faire lire n'importe quoi, derrière l'écriture, il y a du travail. J'ai pris du temps pour l'écrire.

    #ChateuSousLesEtoiles : Rencontre avec Yannick Dubart.

    4) Dans vos personnages, lequel préférez-vous?

    David ! 

    Et Fanny aussi, elle fait rire et elle est, malheureusement, facile à démolir.

    Ils ont tous les deux leurs failles.

    5) Quel a été l'accueil du public ?

    C'est un peu tôt encore (ndlr : le livre est sorti début du mois) mais ça semble positif.

    6) Coté lecture, quel est votre livre préféré ?

    Le journal d'Asta.

    7) Si vous pouviez, dans la seconde, rencontrer un écrivain, qui serait-ce ? 

    Robert Crais.

     

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    La lecture. Je suis un grand lecteur et j'ai eu envie d'écrire mes propres histoires. Je continue à lire, et indirectement, ça m'aide à m'améliorer.

    Pour moi, l'écriture et la lecture sont indissociables. Pour écrire, il faut aimer lire. J'aime aussi beaucoup jouer avec les mots.

    Dans tous les livres que vous avez écrits, lequel préférez-vous ?

    Celui qui n'est pas encore écrit. La plus belle histoire, c'est celle qu'il reste à écrire.

    Chaque livre est comme une borne kilométrique sur la route de la vie et cela marque qui j'étais à un moment donné. On voit une évolution au fil des livres.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Sire Cédric

     

    Comment qualifiez-vous votre écriture? 

    J'essaie de retranscrire ma voix, plus précisément j'essaie de raconter mes histoires sur le ton d'un monologue intérieur. Les descriptions sont intérieures mais le lecteur ne s'en rend pas compte, ce qui donne l'impression de vivre l'histoire racontée dans le livre. C'est décrit comme c'est perçu.

    Parmi vos livres, lequel conseillez-vous à quelqu'un qui ne vous a jamais lu ?

    De Fièvre et de Sang. C'est le premier où se rencontrent les 2 personnages principaux

    Quel est votre livre préféré? 

     Le royaume des devins de Barker

    Et vos auteurs? 

    Barker, King, Koomz, ce sont des auteurs qui m'ont donné envie d'écrire.

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Sire Cédric

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

     L'ennui. J'avais pris une année sabatique, et je voulais m'occuper. J'ai eu envie de faire de la Bit-Lit à la française, mais avec certains code US.

    Et je me suis laissée prendre au jeu.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Cassandra O'Donnell

     

    Comment qualifieriez-vous votre écriture?

    Facile à lire et fluide. Il y a beaucoup de dialogue, je suis parfois plus dialoguiste qu'écrivain.

    J'aime les choses légères, je préfère faire rire que faire pleurer.

    Si vous deviez choisir un de vos livres?

    Les cadavres de papa. Bientôt... bientôt.

    Pour convaincre un futur lecteur, que dites-vous ?

    Je m'intéresse aux gens, et j'essaie de les aiguiller selon leur goûts.

    Quel a été l'accueil du public? 

    Les livres ont été rapidement écoulés et l'accueil a été vraiment bon.

    Rebecca Kean augmente en qualité à chaque tome. Le premier fait penser à de la Bit-Lit classique, mais aprés, cela évolue.

    Il faut savoir que Rebecca est une antihéroïne et elle est pénible, c'est peut-être ça aussi qui plait.

    Quel est (quels sont) votre (vos) livre(s) préféré(s) ?

    Claudine à l'école. Colette

    Les Misérables. Hugo

    Le Seigneur des anneaux. Tolkien

    J'aime aussi beaucoup les livres de Robin Hobb

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Cassandra O'Donnell

     


    votre commentaire
  • Parlez-nous de Voie Y Âge.

    C'est mon premier livre. Il s'agit d'un carnet de voyage. L'histoire conte mes propres voyages et mon amour de l'imaginaire.

    Il y a différentes techniques de travail dans ce carnet.

    Il n'existe que 500 exemplaires numérotés et dédicacés. Et il ne sera pas réédité.

    Il y aura un tome 2 en 2018.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Christophe Dougnac

     

    Entre temps, je travaille sur autre chose, notamment Amusez qui sortira en 2016.

    Et de vous que peut-on dire?

    Je peins en direct sur les salons pour partager avec le public. 

    Je dessine également sur digital.

    Je donne également des cours de dessin à Toulouse, et j'interviens parfois dans les écoles d'art ou j'explique l'art graphique et le digital painting.

    Quel a été l'accueil du public?

    Assez bon, ils sont généralement connaisseurs.

     

    Vous pouvez découvrir les oeuvres de Crhistophe Dougnac sur son site 

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Parlez-nous un peu de ce jeu de rôle.

    C'est parti d'une idée où on voulait un jeu où les personnages peuvent traverser les différentes périodes de temps, et dépasser le temps normal de vie d'un personnage.

    On a donc mis au point une base de personnages immortels, ce qui par définition ne pose plus de problème de durée.

    On commence dans l'Antiquité et on avance dans le temps, et on peut sauter des périodes si besoin.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec le créateur du jeu de rôles "Fils des siècles"

     

    Comment fonctionne l'immortalité ici ?

    Les personnages sont immortels car il absorbe le temps qu'il reste à vivre aux gens qui les entourent. Par exemple si un jeune garçon se fait renverser par une voiture et qu'il meurt, l'immortel absorbe l'énergie qui aurait du servir au garçon si il avait vécu toute sa vie. 

    Lorsqu'il a absorbé trop d'énergie, il peut s'en servir pour faire de la magie (autour du temps).

    Il existe un livre "Le souffle du temps". Les personnages ne sont pas inspirés de la mythologie. Ce sont des créatures neuves mais qui seraient l'explication de beaucoup de choses existante (sorcellerie par exemple)

    Le jeu est-il disponible?

    En Bêta seulement. Il est proposé gratuitement en PDF, ou en livre payant (l'argent sert à financer le projet).

    Nous sommes ouvert au dialogue et à l'échange, cela nous permet de retravailler le jeu et arriver à la publication finale.

     

    Vous trouvez plus d'informations sur le site du jdr 


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'écris depuis toute petite. A 11 ans j'écrivais les aventures d'un lapin astronaute.

    Puis j'ai vu Star Wars, Goldorak, Albator,... et ça a été un déclencheur.

    La première édition de la Saga d'Orion n'a pas vraiment marché, puis il y a 16 ans, j'ai rencontré Corinne Guitteaud let on a retravaillé le texte.

    Et il y a 6 ans je l'ai suivi dans l'aventure de la création des éditions Voy'[El]

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Isabelle Wenta

     

    Comment qualifieriez-vous votre livre?

    Pour la saga d'Orion, c'est du space opéra.

    C'est une histoire inventée à l'âge de 16 ans. L'Héroïne est une descendante de pirate, et va vivre beaucoup d'aventures.

    J'ai envie d'écrire un troisième tome.

    L'accueil du public a été meilleur la seconde fois?

    Oui, il a été globalement bon.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique