• Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

     L'ennui. J'avais pris une année sabatique, et je voulais m'occuper. J'ai eu envie de faire de la Bit-Lit à la française, mais avec certains code US.

    Et je me suis laissée prendre au jeu.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Cassandra O'Donnell

     

    Comment qualifieriez-vous votre écriture?

    Facile à lire et fluide. Il y a beaucoup de dialogue, je suis parfois plus dialoguiste qu'écrivain.

    J'aime les choses légères, je préfère faire rire que faire pleurer.

    Si vous deviez choisir un de vos livres?

    Les cadavres de papa. Bientôt... bientôt.

    Pour convaincre un futur lecteur, que dites-vous ?

    Je m'intéresse aux gens, et j'essaie de les aiguiller selon leur goûts.

    Quel a été l'accueil du public? 

    Les livres ont été rapidement écoulés et l'accueil a été vraiment bon.

    Rebecca Kean augmente en qualité à chaque tome. Le premier fait penser à de la Bit-Lit classique, mais aprés, cela évolue.

    Il faut savoir que Rebecca est une antihéroïne et elle est pénible, c'est peut-être ça aussi qui plait.

    Quel est (quels sont) votre (vos) livre(s) préféré(s) ?

    Claudine à l'école. Colette

    Les Misérables. Hugo

    Le Seigneur des anneaux. Tolkien

    J'aime aussi beaucoup les livres de Robin Hobb

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Cassandra O'Donnell

     


    votre commentaire
  • Parlez-nous de Voie Y Âge.

    C'est mon premier livre. Il s'agit d'un carnet de voyage. L'histoire conte mes propres voyages et mon amour de l'imaginaire.

    Il y a différentes techniques de travail dans ce carnet.

    Il n'existe que 500 exemplaires numérotés et dédicacés. Et il ne sera pas réédité.

    Il y aura un tome 2 en 2018.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Christophe Dougnac

     

    Entre temps, je travaille sur autre chose, notamment Amusez qui sortira en 2016.

    Et de vous que peut-on dire?

    Je peins en direct sur les salons pour partager avec le public. 

    Je dessine également sur digital.

    Je donne également des cours de dessin à Toulouse, et j'interviens parfois dans les écoles d'art ou j'explique l'art graphique et le digital painting.

    Quel a été l'accueil du public?

    Assez bon, ils sont généralement connaisseurs.

     

    Vous pouvez découvrir les oeuvres de Crhistophe Dougnac sur son site 

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Parlez-nous un peu de ce jeu de rôle.

    C'est parti d'une idée où on voulait un jeu où les personnages peuvent traverser les différentes périodes de temps, et dépasser le temps normal de vie d'un personnage.

    On a donc mis au point une base de personnages immortels, ce qui par définition ne pose plus de problème de durée.

    On commence dans l'Antiquité et on avance dans le temps, et on peut sauter des périodes si besoin.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec le créateur du jeu de rôles "Fils des siècles"

     

    Comment fonctionne l'immortalité ici ?

    Les personnages sont immortels car il absorbe le temps qu'il reste à vivre aux gens qui les entourent. Par exemple si un jeune garçon se fait renverser par une voiture et qu'il meurt, l'immortel absorbe l'énergie qui aurait du servir au garçon si il avait vécu toute sa vie. 

    Lorsqu'il a absorbé trop d'énergie, il peut s'en servir pour faire de la magie (autour du temps).

    Il existe un livre "Le souffle du temps". Les personnages ne sont pas inspirés de la mythologie. Ce sont des créatures neuves mais qui seraient l'explication de beaucoup de choses existante (sorcellerie par exemple)

    Le jeu est-il disponible?

    En Bêta seulement. Il est proposé gratuitement en PDF, ou en livre payant (l'argent sert à financer le projet).

    Nous sommes ouvert au dialogue et à l'échange, cela nous permet de retravailler le jeu et arriver à la publication finale.

     

    Vous trouvez plus d'informations sur le site du jdr 


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'écris depuis toute petite. A 11 ans j'écrivais les aventures d'un lapin astronaute.

    Puis j'ai vu Star Wars, Goldorak, Albator,... et ça a été un déclencheur.

    La première édition de la Saga d'Orion n'a pas vraiment marché, puis il y a 16 ans, j'ai rencontré Corinne Guitteaud let on a retravaillé le texte.

    Et il y a 6 ans je l'ai suivi dans l'aventure de la création des éditions Voy'[El]

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Isabelle Wenta

     

    Comment qualifieriez-vous votre livre?

    Pour la saga d'Orion, c'est du space opéra.

    C'est une histoire inventée à l'âge de 16 ans. L'Héroïne est une descendante de pirate, et va vivre beaucoup d'aventures.

    J'ai envie d'écrire un troisième tome.

    L'accueil du public a été meilleur la seconde fois?

    Oui, il a été globalement bon.

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

    J'écris depuis toute petite. Les institutrices que j'avais en primaire en ont parlé à mes parents. J'étais la seule à écrire des poèmes. 

    J'ai toujours voulu écrire, et je voulais devenir écrivain.

    Mon grand-père me lisait beaucoup de livres de Kipling quand j'étais petite, et cela me plaisait beaucoup.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Gaëlle K. Kempeneers

     

    De quoi parle votre livre? 

    C'est un huis-clos oppressant où les personnages sont confrontés à des menaces invisibles.

    C'est un livre chorale où chacun des personnage à qui je donne voix apporte son éclairage sur le monde où ils évoluent...Sa 

    C'est un livre où les personnages sont totalement différents. Il y a d'ailleurs un guide avec ces personnages à la fin du livre.

    Quel a été l'accueil du public ?

    Certains ont aimé, d'autres un peu moins, mais personne n'a détesté.

     

     

    Page de l'auteur

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    Je suis un grand lecteur et j'ai eu envie d'écrire mes propres histoires sur base de ce que j'ai vu ou lu en l'adaptant.

    Par exemple, Rédemption, je l'ai écrit en prenant comme point de départ un western de John Wayne où il est hors la loi et doit s'occuper d'un nourrisson. Dans mon livre, le héros se retrouvent face à 13 enfants d'une dizaine d'années. Comment va-t-il s'occuper d'eux?

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture? 

    Il y a beaucoup d'humour. 

    Il y a aussi un polar fantastique Un livre pour un Tigre que j'ai écrit pour ma femme.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec  Philippe Halvick

     

    Avez-vous eu un bon acceuil du public?

    Oui très bon. J'écris comme j'aime lire, avec des phrases et des descriptions courtes, ce qui facilite la lecture.

    Votre livre préféré dans ceux que vous avez écrit? 

    Les parias de l'espace. Le dernier.

     

    Mais j'écris pour le plaisir de faire partager.

     

    Retrouvez l'auteur sur son site 

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    Le fait d'avoir lu trés jeune. J4ai ensuite décdé de prendre la plume. Je faisais lire à ma famille ce que j'écrivais et comme ça plaisait, j'ai continué.

    Quel est votre premier livre publié ?

    Louis Le Galoup.

     

    #Trolls&Légendes : Rencontre avec Jean-Luc Marcastel

     

    Quel en est le style ?

    C'est de l'oralité écrite ou on se sent assis au coin du feu avec quelqu'un qui nous raconte l'histoire.

    Il y a de l'humour, des rebondissements.

    J'aime la langue française et j'aime jouer avec elle pour que mes livres soient bien écrits.

    #Trolls&Légendes : Rencontre avec Jean-Luc Marcastel

    Comment s'est passé l'acceuil du public?

    Un très bon acceuil, et j'ai de plus en plus de personne qui s'intéresse à mes livres.

    Si vous deviez choisir un de vos livres? 

    Impossible de choisir. Et si je dois les conseiller ce sera en fonction de l'âge et des goûts de la personne.


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'écris depuis l'âge de 12 ans. J'ai commencé en réécrivant l'histoire de L'Étalon Noir.

    Quel est votre premier roman ?

    La Fille de Dreïa.

    Un roman de Fantasy. L'héroïne est morte 1000 ans avant le début de l'histoire, et en revenant, elle constate les dégâts dont elle est à l'origine.

     

    #Trolls&Légende2015 : Rencontre avec Corine Guitteaud

     

    Comment donner envie aux gens de vous lire?

    Je leur dirais qu'il faut aimer l'aventure et les grandes sagas. Et que mes personnages ont du caractère!

    Avez-vous eu un bon accueil de la part du public ?

    Oui, un assez bon accueil, on a réédité depuis 1990.

     

    Retrouvez l'actualité de l'auteur sur son site


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    C'est une envie présente depuis longtemps. A Istanbul, on nous a parlé de Dracula et on a eu envie de réhabiliter le comte (le vrai, pas le vampire).

    Ecrire à deux, n'est-ce pas compliqué?

    Non, il y a beaucoup plus d'idée dans deux têtes que dans une, c'est enrichissant.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Vanessa et Diana Callico

     

     

    Comment a été acceuilli ce livre?

    Les gens était surpris car il n'y a pas de vampire, mais du fantastique. L'histoire peut être qualifiée d'historique fantastique.

    MAis en majorité le retour est positif.

    Comment donner envie de vous lire?

    Si c'est à un homme, en mettant en avant l'intêtert pour la vie de Vlad.

    Si c'est une femme, en mettant en avant la vie de l'héroine. 

    Mais pour les deux, j'explique l'alternance de narrateur à chaque chapitre.


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Un accident de la vie. Je vivais un stress professionnel, et j'avais besoin de m'évader. L'écriture du livre est arrivée au fil du temps.

    Comment décririez vous votre univers dans ce livre? 

    C'est un monde complet avec une dizaine de peuples. Chaque peuple est dirigé par une caste de mages, avec à chaque fois une magie différente.

    Arthamios se réveille amnésique. En cherchant son identité, il découvre qu'il est chassé par toutes les castes. Il cherche à comprendre pourquoi?

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Luc Van Lerberghe

     

    Que diriez-vous pour essayer de convaincre quelqu'un de lire votre bouquin?

    Je me suis plongé dans l'univers en écrivant, et j'espère que le lecteur s'y plongera aussi.

    Les personnages sont haut en couleur. Il y a une faune et une flore particuliére (avec un translopode par exemple).

    On ne retrouve ces différents peuples dans aucune mythologie.

    Comment s'est passé l'acceuil du public?

    Un très bon acceuil, depuis 2012, plus de 6000 livres et le bouquin a déjà été réédité. Il faut savoir que c'est mon premier roman.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Luc Van Lerberghe

     

    Vous pouvez retrouver plus d'information sur Arthamios.fr mais aussi sur le site de la maison d'édition "Le héron d'Argent"

     

     

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire "Araluna"?

    A la base, il s'agit d'une troupe médiévale qui a pris fin en 2012 par manque de membres.

    Vu le travail réalisé autour des personnages, je trouvais dommage de le perdre. Et ces fiches m'ont indirectement influencé dans la rédaction d'Araluna.

    Dans certains écrits on retrouve Araluna comme nom pour la ville d'Arlon au Moyen-Âge.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Philippe Sombreval

     

     

    Quel est votre ressenti depuis la sortie du roman ?

    Je commence à atterrir. Entre l'idée de base et l'impression du roman, c'est tout un long processus. 

    Il m'a fallu du temps pour admettre que j'étais un auteur.

     

    Pourquoi un roman illustré? 

    Etant illustrateur, je voulais apporter quelque chose en plus, grâce à mes compétences.

     

    #Trolls&Légendes2015 : Rencontre avec Philippe Sombreval

    Pour la sortie de votre livre, une exposition a eu lieu, pourquoi?

    Pour inclure l'histoire dans la ville et pour présenter Arlon dans le livre. Cette exposition est un lien entre les 2.

     

    Un tome 2 ?

    Peut-être, avec certaines choses qui n'ont pas été dites dans le 1. 

    (c'est là que moi, en tant que lectrice, j'ai envie de dire " en voilà une bonne nouvelle tongue )

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2014 : interview de Pierre-Armand Cajot µ

    1) Parlez nous un peu du "Royaume de Zoolus", pourquoi ce nom?


    Le Royaume de Zoolus raconte l’histoire du jeune Théo qui, à la suite d’une pierre découverte près de chez lui, bascule dans un monde imaginaire, peuplé de créatures magiques diverses. Le nom de Zoolus vient du fait que la plupart des habitants de ce royaume sont des humanoïdes aux caractéristiques animales (zoo). Dans cette histoire, le jeune garçon, de nature timide et peu sûre de lui, va devoir apprendre à surmonter ses défauts et découvrir ce qu’il cache au fond de lui, à savoir du courage, de l’assurance et s’ouvrir aux autres afin, tout d’abord de sauver la fille du roi dans le premier tome de cette trilogie et ensuite, dans les deux suivants, de prendre au sérieux son rôle dans la lutte contre la menace qui se réveille suite à son incursion dans le royaume imaginaire.


    2) Vous faites de la littérature jeunesse. N'est-ce pas parfois compliqué de réconcilier certains jeunes avec la lecture?


    Il est vrai qu’on dit que les jeunes ne lisent plus ou presque plus. Mais cela n’est pas exact. Pour ma part, je pense qu’il existe encore de jeunes gens qui aiment lire et pour les « réconcilier » avec la lecture, j’adopte un style d’écriture simple, des chapitres courts et pas de descriptions longues. J’essaye de les plonger doucement dans la « psychologie » des personnages. J’essaye également de leur montrer que l’on peut s’évader en lisant et surtout que la lecture peut être aussi passionnante que la télévision ou les jeux vidéos. Pour moi, tous ces loisirs peuvent être complémentaires.


    3) Que diriez-vous justement à ces jeunes pour les inciter à vous lire?


    Je leur dirais de ne pas avoir peur de prendre un livre et de plonger dedans. La lecture est une véritable invitation au voyage, une vraie échappatoire à nos soucis. Elle stimule l’imagination, enrichit notre vocabulaire. Bref, c’est une formidable expérience à vivre  


    4) Vous écrivez aussi de la poésie. Vous voulez bien nous parler un peu de "Voyage d'amour au pays des mots"?


    Avant de me mettre à l’écriture de romans jeunesse, j’ai longtemps écrit des poèmes durant une grande partie de mon adolescence et un jour, j’ai eu la chance de faire éditer quelques uns d’entre eux dans ce recueil.

     

    #MonsLivre2014 : interview de Pierre-Armand Cajot

     

    5) Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?


    Depuis l’âge de 15 ans, j’ai toujours ressenti le besoin de mettre sur papier ce que je ressentais ou ce qui me passait par la tête. J’ai également toujours eu l’imagination débordante. Je me suis donc mis à écrire. Au départ, il s’agissait plus de bribes d’histoires n’ayant aucun lien entre elles puis, petit à petit, je les ai réunies avec un fil rouge et c’est ainsi qu’est née, entre autre, la trilogie de Zoolus.


    6) Comment voyez-vous votre avenir en tant qu'auteur?
    Pour ma part, je continuerai à écrire et ferai partager mes univers avec mes lecteurs. Je garderai toujours à l’esprit le côté passion qui m’anime quand j’écris. Ecrire fait vraiment partie de moi, je ne vois pas ma vie sans l’écriture.


    7) Côté lecture, quel est votre livre préféré?


    Un de mes livres favoris est sans conteste « Le Passeur » de Lois Lowry. J’ai adoré ce roman mais également la trilogie du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Ces deux auteurs m’ont véritablement donné l’envie d’écrire mes propres histoires.


    8) Quel est l'auteur que vous aimeriez rencontrer?


    Il y en a deux. D’une part, Anne Robillard pour discuter longuement avec elle des Chevaliers d’Emeraude que j’ai adoré. D’autre part, Marika Gallman dont j’ai beaucoup aimé sa saga « Maeve Regan » pour son style rempli d’humour.


    9) Comment s'est passé votre Mon's Livre?


    Mon’s Livre s’est relativement bien passé. Quelques nouveaux lecteurs en plus et une bonne ambiance. De nouvelles rencontres (auteurs). Bref, un chouette moment !

     

    Vous pouvez retrouver Pierre Armand sur sa page FB 


    votre commentaire
  • #MonsLivre2014 : Rencontre avec Benoît Anciaux

     

    Merci à Benoît Anciaux pour le temps accordé pendant le salon.

    #MonsLivre2014 : Rencontre avec Benoît AnciauxParlez-nous un peu de votre parcours?

    J'ai réalisé mon premier manuel  scolaire à 28 ans, édité chez Erasme.

    Ensuite, pour la revue littéraire Adolivre, j'ai réalisé 4000 critiques, j'ai donc acquis une bonne connaissance de la littérature pour ado. 

    J'ai finalement eu envie d'écrire, j'ai tenté un début de roman, et maintenant ça vient naturellement. 

    En 2010, la revue a été arrêtée. J'ai rebondi en créant la maison d'édition "Les éditions du Chemin"  où il y a déjà 50 titres publiés.

    De plus en plus, je me dirige vers ma propre carrière. J'écris aussi des romans pour enfants et adolescents. J'écris plusieurs choses en même temps.

    Les enfants, ce n'est pas trop difficile comme public?

    Non.
    Mes livres sont sans image. Pour les enfants de 5 ou 6 ans, il y la les aventures de Patapon le lapin et Cuivrine l'écureuil. Le lapin essaie de réconcilier Cuivrine et sa famille.

    Pour les 7-9 ans, ce sont des récits d'antifantaisie. On part d"un monde surnaturel pour venir sur terre remplir une mission, sous forme de saga historique. Le premier se passe à la préhistoire, l'autre en ancienne Egypte.#MonsLivre2014 : Rencontre avec Benoît Anciaux

    Quelle est votre vision du futur en tant qu'auteur et éditeur?

    Il faut qu'il y ait moins d'intermédiaires. Selon moi, il faut arriver à un systéme "producteur-consommateur". 

    En Belgique, les auteurs belges (ainsi que les éditeurs) sont peu mis à l'honneur. Très peu en magasin, et beaucoup fonctionnent "à la commande".

    J'essaie de faire connaître de jeunes auteurs. Je retravaille beaucoup avec mes auteurs.

    Un petit mot sur votre Mon's Livre?

    C'est un salon normal, mais j'ai réalisé d'excellente vente

     

    Vous pouvez retrouver la maison d'édition sur son site : editionsduchemin.be

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2014 : Rencontre avec Nathalie Wargnies

     

    Merci à Nathalie Wargnies pour le temps qu'elle m'a accordé pendant le salon


    #MonsLivre2014 : Rencontre avec Nathalie WargniesQu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'écris depuis toute petite, et spontanément, je fais de la poésie.

    Je fais parfois mes illustrations moi-même.

    Avez-vous des habitudes particulières pour écrire?

    J'ai toujours de quoi écrire sous la main, car les idées sont fragiles, et si on ne les note pas tout de suite, on a tendance à les oublier rapidement. Et au moins ça me fait une base quand je prends mon temps pour travailler sur mes écrits, je ne pars pas sans rien.

    L'écrivain qui vous a le plus marqué?#MonsLivre2014 : Rencontre avec Nathalie Wargnies

    Jacques Prévert. Il avait des mots simples mais qui touchent tout le monde.

    Un petit mot sur votre Mon's Livre?

    C'est agréable d'être en contact avec les gens.

     

    #MonsLivre2014 : Rencontre avec Nathalie Wargnies

    Vous pouvez retrouver les livres de Nathalie sur le site de la maison d'édition. Et vous pouvez retrouver l'auteure sur son site. 


    votre commentaire
  • #MonsLivre2014 : Rencontre avec Louis Delville

     

    Merci à Louis Delville pour la gentillesse avec laquelle il a accepté mon interview

    #MonsLivre2014 : Rencontre avec Louis DelvilleQu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire?

    Enfant et ado, je n'aimais pas écrire, je faisais le strict minimum pour les rédactions.

    J'ai finalement été motivé par mon épouse (Micheline Boland)

    Un ami a aimé une histoire que je racontais et m'en avais demandé une copie, sauf qu'elle n'avait jamais été écrite, alors j'ai fini par en faire un manuscrit. De fil en aiguille, grâce aux ateliers d'écriture, j'en suis venu à écrire et publier.

    Mon but est de surprendre. J'écris des textes assez courts, et je ne les modifie quasi pas aprés les ateliers.

    Je trouve mon inspiration dans le quotidien.   #MonsLivre2014 : Rencontre avec Louis Delville

    Quels sont les livres qui vous ont marqué?

    Madame Bovary et les BD style Tintin!

    Des habitudes pour écrire?

    Sur ordinateur à la maison, sur papier aux ateliers.

    Un mot sur Mon's Livre?

    On y fait d'intéressantes rencontres ! 

    #MonsLivre2014 : Rencontre avec Louis Delville

    Retrouvez Louis Delville sur son Blog et retrouvez ses livres ici


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique