• Wardruna (no)

    Originaire de Bergen en Norvège. Fondé en 2003. Un must absolu.
    Wardruna vous fait remonter le temps et vous replonge il y a 900 ans, dans le quotidien d’une horde Viking. Le groupe a d’ailleurs signé la musique de la série télé du même nom. Des instruments surprenants, hors normes ou carrément dévoyés tels arbres, eau, pierres, torches… Ajoutez à cela un chant en alphabet runique et vous obtenez un  dépaysement total et puissant!
    Plus qu’un simple groupe, une expérience unique à ne manquer sous aucun prétexte.

    Pour son premier passage en Belgique, Wardruna nous fait l'immense honneur d'avoir choisi Trolls & Légendes !

     

    Korpiklaani (fi)

    Un sauvage mélange de folk et de Heavy métal venu de Finlande. En finnois, Korpiklaani (ndlr, Korpi pour les intimes) signifie : Clan des Contrées Sauvages. Tout un programme comme on les aime!
    Les thèmes chers au groupe oscillent entre ripailles barbares bien arrosées, les femmes, et les légendes forestières scandinaves,… Que demandez de plus?! Au fil des années, Korpiklaani est devenu une référence inévitable dans le monde de la musique métal. Ce qui leur vaut des tournées internationales allant de Rotterdam à Vancouver… Et pour notre plus grand bonheur : Mons. 

     


    votre commentaire
  • Adrian Smith (uk)  

    Adrian Smith est né dans le Sussex, comté situé au sud de Londres, en 1969. A sa sortie de l'école, il est directement rentré dans le monde du travail mais en se disantqu'ildoit y avoir dans la vie autre chose à faire, il se met donc à étudier l'art graphique à Goring-by-Sea. 

    Sur le conseil d'un ami, il se décide à envoyer un portfolio de ses dessins à Games Workshop, éditeur du célèbre jeu de rôle Warhammer. Recruté, il deviendra à 20 ans l’un de leurs illustrateurs phare. Ainsi, il travaille dès les premiers jours sur Warhammer et Warhammer 40000.

    Une année plus tard, Adrian décide de reprendre sa carrière freelance. Il produira durant cette période des couvertures pour Toxic, Wizards of the Coast et Fantasy Forge, pour qui il travaillera quelque temps sur le célèbre jeu Kryomek. Il constate alors, qu'il s'est forgé une solide réputation dans le monde du dessin freelance mais il se remet à rêver de Games Workshop après avoir vu la production des nouveaux artistes du studio. Il demande à y revenir et passe une autre année à travailler en interne.

    Ses innombrables illustrations de guerriers, de créatures et de décors font de lui un maître incontesté de l’heroïc fantasy. Ses dessins sont publiés dans le monde entier dans des magazines de fantasy tels que White Dwarf, et son dessin continue d’inspirer illustrateurs, dessinateurs de BD et concepteurs de jeux vidéo.
    Il est aussi l’auteur de la série de bande dessinée BRÖZ, avec Pat Mills au scénario, et de Chronicles of Hate, une saga graphique noir et blanc époustouflante en deux tomes.
    Une sélection de ses peintures, dessins et sketches produits pour Games Workshop, Black Library et Sabertooth Games est sortie en 2003 sous le titre The Art of Adrian Smith, livre aujourd'hui culte mais quasiment épuisé. En 2008, est sorti Dark Fantasy : l'Univers d'Adrian Smith, album cartonné en couleur en forme de bestiaire du monde des ombres. 


    Plus récemment, il a collaboré sur plusieurs grands jeux de plateau tels que Conan, The Others: 7 sins et a créé tout l'univers visuel de Rising Sun (sortie en 2017) et surtout Blood Rage, où des clans Vikings s'affrontent pour la gloire à l'heure du Ragnarok dans un univers rempli de guerriers, de dieux Vikings et de créatures de légende nordiques (Fenrir, Géants…).

       

     

    Retrouvez-le dans l'espace exposition ainsi que dans l'espace jeux, où vous pourrez également admirer les figurines tirées de ses illustrations.

    source


    votre commentaire
  • Le Muséobus de  la Fédération Wallonie-Bruxelles/Officiel présentera l’exposition « Du coup de grisou au caoutchouc. En Belgique de 1880 à 1914... » lors de #Monslivre2016

    La Belgique, de la deuxième moitié du XIXe siècle à l’aube de la Première Guerre mondiale, devient la deuxième puissance mondiale après la Grande-Bretagne, grâce aux sciences, aux techniques, aux arts et à une économie florissante. Nos bassins industriels sont aussi les foyers du mouvement ouvrier européen.
    Cette Belle Époque est celle du règne de Léopold II, souverain encore très controversé aujourd’hui, mais qui fut un roi bâtisseur prolifique.

    Lors des visites guidées adaptées aux publics et assurées par une licenciée-agrégée en Histoire de l’Art et Archéologie, des jeux-questionnaires, des manipulations d’objets, des montages visuels animent le parcours. La venue, l’entrée et les visites guidées sont gratuites  


    votre commentaire