• Les vacances d'un serial killer - Nadine MONFILS (@pocket_editions) (@belfond)

    Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.

    Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... Une comédie décapante, teintée d'humour noir et d'un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

     

    Les vacances d'un serial killer - Nadine MONFILS (@pocket_edition)

     

    Lu en une journée!

     

    Ah!  Quelle est belle ma Belgique...

    Entre folie de l'auteur et folie des'personnages, moi je dis oui! Si vous voulez passer un bon petit moment de détente, de rigolade et, condition sine qua non, si vous aimez l'humour au second, voire au troisième degré, belge de surcroît, ce livre est fait pour vous! Tout y est clin d'oeil et cliché ; des beaufs du style Bidochon,pas moins, des aventures et des situations toutes plus loufoques les unes que les autres! Pour moi qui suis belge, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai retrouvé, le temps de ce roman, la côte et la drache (pluie) qui caractérisent tellement ce plat pays qui est le mien! Alors, ce n'est certes pas de la grande littérature, et il n'y aaucune leçon à y trouver, mais... c'est juste l'occasion de se marrer un bon coup en suivant la famille Destrooper et ses vacances pourries du début à la fin!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :