• #MonsLivre2015 : rencontre avec Southeast Jones

    #MonsLivre2015 : rencontre avec Southeast Jones

    Comment sont nés les Artistes Fous ?

         C'est le rêve de quatre passionnés de cinéma et de littérature de genre. Tout a commencé sur l’un des forums de la revue  Mad Movies : les « mad’teliers », on y parlait d’un peu de tout, sauf d’écriture.
    J’ai lancé le sujet, le reste a suivi, il y a eu de nombreuses contributions, la machine était lancée.  
    Quelques années plus tard, j'ai été contacté par un membre du forum (Sébastien « Herr Mad Doktor » Parisot) qui trouvait dommage de laisser dormir ces textes, et c'est comme ça que l'on a créé un blog pour les partager (le madtelier d’écriture ) trois à quatre fois par an, des sessions thématiques sont organisées et les membres envoient leur contribution.

    La suite fut la naissance des Artistes Fous Associés et dans la foulée, la création des Editions des Artistes Fous. Notre première anthologie (« Fin du Monde, 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse » fut en grande partie financée par les membres de l’association qui mirent la main au portefeuille pour compléter le financement par crowfunding. Ont suivi les anthologies « Sales bêtes ! », « Folie(s) » et cette année, « L’Homme de demain ». Au premier trimestre 2016 sortira un autre volume, avec pour thème la mort. Depuis 2014, nous sommes financièrement indépendants, l’association n’est pas riche, mais nous publions désormais nos ouvrages (une anthologie annuelle et deux livres de contes pour adultes) comme des grands, sans l’aide de personne.

    Quel a été l’accueil du public lors de la sortie de votre premier livre ?

    Plutôt bon, mais on ne peut plaire à tout le monde ; toutefois, nous avons nos habitués.

    #MonsLivre2015 : rencontre avec Southeast Jones

    Quel est votre style d'écriture ?

    Celui de l’asso ? Nous nous permettons tout ou presque, sans retenue, sans tabous,   mais rien n’est gratuit, ni violence, ni écarts de langages, une seule exigence : le meilleur ! Quant à moi, mon style est varié, généralement inspiré par la science-fiction des années 40-50.

    Un argument pour convaincre de vous lire ?

    Osez lire différent

    Côté lecture, quels sont vos goûts ?

    Presque uniquement de la science-fiction, beaucoup d’auteurs anglo-saxons, mais pas que...

    D’où vient votre pseudonyme ?

    D’une de mes premières lectures « L’aventurier de l’espace » de Catherine Loïs Moore », le héros de la saga s’appelle Northwest Smith, Southeast Jones est un hommage à la fois à l’œuvre et à l’auteure.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :