• Patrick Senecal - 5150, Rue des Ormes.

    Il s'appelle Yannick Bérubé, il a vingt-trois ans, il est séquestré au 5150, rue des Ormes, dans la ville de Montcharles, et c'est pourquoi il a décidé d'écrire son histoire. 

    Or, si son récit débute par une banale chute à bicyclette, la suite bascule rapidement dans l'horreur, car la famille qui le retient prisonnier est loin d'être normale : Jacques Beaulieu, le père, est un psychopathe qui ne jure que par le jeu d'échecs et qui se prend pour le dernier des Justes ; Michelle, l'adolescente, semble encore plus dangereuse que son père ; Maude, l'épouse et la mère, est obsédée par le Seigneur et elle obéit aveuglément à son mari. Quant à la petite Anne, elle est muette et ses grands yeux immobiles ressemblent à des puits de néant... 

    Pour Yannick Bérubé, l'enjeu est simple : il doit s'évader à tout prix de cette maison de fous, sinon il va y laisser sa peau... ou sa raison !

    Patrick Senecal - 5150, Rue des Ormes.

    Parce qu'on se demande "va-t-il sortir de cet enfer?" parce que la famille, nous intrigue, parce qu'on souhaite comprendre... pour en arriver à une fin qui trouble...

    J'ai dévoré ce livre; il m'a donné matière à réfléxion, même des mois plus tard. Je n'en attend pas moins de Patrick Senécal.

    Les conclusions, on les fait nous-même....La réflexion, à elle seule, en vaut la peine. En plus d'être un livre captivant, bien tourné, c'est un livre qui nous laisse mijoter, qui propose de réfléchir sur la nature humaine.

    Même si j'avoue par moment, j'avais envie de baffer les personnages ^^


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :