• Petit point sur les acteurs de Sublimes Créatures : Alice Englert (Lena)

    Alice Englert est une actrice néo-Zélandaise et la fille de la réalisatrice Jane Campion.

    Elle joue le rôle de Lena Duchannes, une enchanteresse, dans le film fantastique Beautiful Creatures dont la sortie est prévue en 2013.

    Sa filmographie :

    Longs Métrages

    • 2012 : Ginger & Rosa (Ginger & Rosa) : Rosa
    • 2012 : In Fear : Lucy
    • 2013 : Singularity (Singularity) : Dolly
    • 2013 : Sublimes créatures (Beautiful Creatures) : Lena Duchannes
    • 2013 : Singularity de Roland Joffé : Dolly
    Courts Métrages
    • 2006 : The Water Diary (segment du film 8) : Ziggy
    • 2008 : Flame of the West (Flame of the West) : Casey

    Petit point sur les acteurs de Sublimes Créatures : Alice Englert (Lena) (ici avec Elle Fanning)

    Source : Allociné || Zimbio


    votre commentaire
  • Petit point sur les acteurs de Sublimes Créatures : Alden Ehrenreich (Ethan)

    Il reçoit le rôle du personnage principal (Ethan Wate) pour l'adaptation cinématographique du roman 16 lunes après le désistement de Jack O'Connell.

    Sa filmographie :

    • 2005 : Supernatural : Ben Collins, dans 1 épisode.
    • 2006 : Les Experts : Sven, dans 1 épisode.
    • 2008 : Switcheroo! : Dan
    • 2009 : Tetro : Bennie
    • 2009 : Greased (post-production) : Ben
    • 2011 : Somewhere de Sofia Coppola (discute avec Johnny Marco dans une fête)
    • 2011 : Twixt de Francis Ford Coppola : Flamingo
    • 2013 : Sublimes créatures‎  : Ethan Wate
    • 2013 : Stoker de Park Chan-wook : Whip Taylor

    Petit point sur les acteurs de Sublimes Créatures : Alden Ehrenreich (Ethan)

    Source : Allociné || Zimbio


    votre commentaire
  • Voici maintenant l'affiche de Link

    Sublimes créatures - 16 Lunes affiche personnage Link

     

    Source : 16 lunes France

     

    Vous pouvez retrouver les autres affiches dans un des précédents articles 


    votre commentaire
  • Cliquez sur l'image pour y accéder.

     

    Sublimes Créatures : Featurette en VOSTF


    votre commentaire
  • Voici les  nouvelles affiches du film.

     

    Sublimes créatures - 16 Lunes affiches personnages Lena et EthanSublimes créatures - 16 Lunes affiches personnages Lena, Ridley et EthanSublimes créatures - 16 Lunes affiches personnages Lena et Ethan

    Source : Des livres et des étoiles


    votre commentaire
  • Cinquante nuances de Grey (titre original : Fifty Shades of Grey) est une romance érotique de 2011 écrite par la Britannique E. L. James, connue d'abord par auto-publication sur Internet.

    Se déroulant essentiellement à Seattle, ce livre est le premier d'une trilogie qui retrace la relation entre une jeune diplômée Anastasia Steele et un homme d'affaire Christian Grey. Le titre est à double sens, « Grey » faisant référence à l'un des deux héros et à la couleur grise.

    Cinquante nuances de Grey

     

    Alors alors alors...

    J'ai adoré ce livre! Mais attention, je vous vois venir! Je ne l'ai pas aimé pour le coté érotique du livre, mais pour le coté psychologique.

    Je me suis attachée (ha ha ha ha!) à Christian Grey, si torutré, si sombre, si peu compris. A ana aussi, torturée également entre sa "liberté" et son envie de garder l'homme qu'elle aime.

    Bon, j'avoue que le texte peut choquer les prudes et les yeux chastes...
    Mais bon, c'est pas non plus un langage extrêment cru.

    Bonne lecture.

     

    Infos utiles

    Le tome II : Cinquante nuances plus sombres sortira en France et en Belgique le 3 janvier 2013

    Le tome III : Cinquante nuances plus claires sortira quand à lui l 13 février 2013

     

    Auteur : Lilly


    1 commentaire
  • Livre gagné par ma grand mère! Merci Mamy!

     

    Résumé :

    Rob Marin interprète le flic dragueur d’une célèbre série policière, tournée dans les studios de Marseille. Lors du tournage d’une prise d’otage, son meilleur ami Lucas Kalou, guest star de l’épisode, doit tirer sur Edouard Ordo, le héros de la série. Aucun des deux ne se relèvera : les balles échangées sont de vrais projectiles. La police nationale prend l’affaire en main, car Edouard Ordo est une vedette internationale. En trois jours, la culpabilité de Lucas Kalou est établie, or il n’est plus là pour se défendre.
    Rob, outré, refuse d’y croire et décide de refaire l’enquête. Hélas, entre jouer un flic d’opérette et se plonger dans la réalité, il y a un monde…

    "Fin de Série" Christian Rauth.‏


    Critique :

    Le titre du roman tire son nom de l'atmosphère de cette enquête car elle se déroule autour d'une série télé nommée Monti dans laquelle deux hommes seront assassinés, on pourrait dire bêtement, mais l'assassin a très bien disposé les fils de son piège ; en effet lors du tournage d'un épisode un voyou, joué par Lucas Kalou, cherchant à libérer son frère de prison prend en otage une jeune flic lui prend son arme et tient en joue le commissaire, joué par Eddy Ordo, lui tire dessus et se tire une balle dans la tête or ce qui aurait dû être des balles à blanc ne l'étaient pas.

    L'enquête s'oriente visiblement vers la vengeance de Lucas et son suicide, chose que son ami et acteur de la série, Rob, refuse de croire. du coup il va mener son enquête en parallèle avec l'appui du lieutenant Plume pour découvrir la vérité.
    Des coulisse d'un tournage avec tout le vocabulaire qui va avec, aux avenues de Marseille, ses petits restos jusqu'au rue de Paris, nous voilà embarqué dans une enquête palpitante car une fois l'atmosphère installée tout s'enchaîne, des courses poursuites, des bagarres, des magouilles avec les voyous du coin… avec en plus un petit phrasé marseillais qui laisse pas indifférent.

    J'ai également trouvé tous ces personnages bien sympathiques, prenant tout à la rigolade, et malgré tout ce qui arrive et bien ! pas un brin d'affolement on reste « trankil ». J'ai adoré l'ambiance, l'humour. Un polar qui reste léger mais bien ficelé.


    votre commentaire
  • LA VOLVO

    image host



    Les affiches (sorry pas d'Edward Sad )

    image host image host



    Les bracelets reçus :

    image host



    Credit pics : @Lilly1503

     

    1 commentaire
  •  

    Il a trente ans, il est plutôt sympa et son meilleur ami, c’est Dieu. Très utile, sur­tout quand on ren­contre la femme de sa vie, qu’elle est étudiante à la Sorbonne alors qu’on est… ven­deur dans un sex-shop.

    « En l’an zéro de cette his­toire, je ren­contre les deux per­son­nes qui vont bou­le­ver­ser ma vie : Dieu et Alice.

    Dieu, c’est… Dieu : fas­ci­nant, omni­scient, préoc­cupé par les hommes, atten­tif mais doté d’un sens du comi­que par­fois sur­pre­nant !

    Alice, c’est une étudiante en psycho, qui me fait cha­vi­rer dès qu’elle lève les yeux sur moi. L’amour avec Alice, c’est tel­le­ment rare, tel­le­ment fort qu’on l’appré­cie à chaque ins­tant et qu’on ne s’en remet jamais.

    Et Dieu dans tout ça ? On parle, on rigole, on rai­sonne, on se dis­pute, mais il est là, tou­jours, même dans les moments les plus noirs. Dieu est un ami tel­le­ment for­mi­da­ble que j’en oublie­rais pres­que qui Il est.

    Et pour­tant, il faudra bien qu’Il réponde à cette ques­tion : pour­quoi moi ? Pourquoi m’avoir choisi entre tous les hommes comme meilleur ami ?
     
     


    J'ai adoré. Je l'ai dévoré en une nuit (merci les voisins qui m'empêchent de dormir Razz Razz Razz )

    Ce roman parle de beaucoup de choses, toujours avec une note d'humour et de détachement. Dieu est là sans trop être là . On peut lire qu'on soit croyant ou pas. Wink
    C'est certes pas de la grande littérature, mais c'est chouette, quand on a envie de se détendre avec un bouquin, sans trop devoir réfléchir. 

    Bref, je le conseille.
     

    votre commentaire
  • Alors, Le livre sans nom, what is it? 

    Il existe deux couvertures, celles des éditions Sonatine Image hébergée par servimg.com et celle de Belgique Loisirs (et je suppose de France et Québec loisirs aussi ) Image hébergée par servimg.com

    Le Livre sans nom est un roman paru en 2010 aux éditions Sonatine. C'est une traduction française par Diniz Galhos du Book With No Name.

    L'auteur

    L'originalité du livre est que l'auteur est inconnu, en effet il a été publié anonymement sur Internet. Ce qui n'empêche pas les internautes d'émettre des hypothèses sur l'écrivain, certains par exemple penseraient à Quentin Tarantino du fait du caractère "badass" du livre.

    Le livre

    Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde et connue des habitants pour être la ville la plus dangereuse du monde. Tout commence avec la venue d'un étrange homme encapuchonné dans le "Tapioca" un bar local, l'étranger commande un bourbon et après une démonstration de l'hospitalité locale, le boit et... tout ce que l'on sait c'est que les seuls survivants furent l'étranger et Sanchez, patron du bar. Loin de la deux moines Kyle et Peto reçoivent une mission, ils doivent se rendre à Santa Mondega pour aller chercher une pierre magique l'"œil de la Lune" censée apporter invulnérabilité à celui qui la porte. Autre part, une jeune femme Jessica se réveille dans une maison et apprend qu'elle sort d'un coma de cinq ans après avoir été victime d'une tentative de meurtre tandis que l'inspecteur du paranormal, Miles Jensen se rend à Santa Mondega pour mener son enquête.

    L'histoire comporte beaucoup de personnages dont les destins se croisent (et le plus souvent se terminent à cause de ce croisement).
    Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.


    Je l'ai lu, et je dois dire que j'ai adoré si ce n'est les "putain" tous les 5 mots. Au fur et à mesure de l'histoire, on ne s'attend pas du tout à ce qui va arriver, d'ailleurs, je suis tombée des nues à un moment.

    Bon, je suis pas douée pour donner des avis, peut-être ceux qui l'ont lu pourront compléter tout ça?

    Toujours est-il que j'ai hâte de lire les tomes deux et trois.

    Tome deux : L'oeil de la Lune, est déjà en vente.
    Tome trois : Le cimetiére du Diable, en vente aussi.


    votre commentaire
  •  /!\ n'ayant pas encore vu ce film, cet article ne sera pas une critique. /!\

     

    De l'eau pour les élèphants, le film

     

     Producteurs : Andrew Tennenbaum, Gil Netter, Erwin Stoff

    Réalisateur : Francis Lawrence
    Acteurs : Reese Witherspoon (Marlena), Robert Pattinson (Jacob), Christoph Waltz (August)

      



    L'histoire : Jeune homme, Jacob Jankowski a pris par hasard le train branlant qui le menait chez les Frères Benzini et leur numéro le plus spectaculaire au monde. C'était au début de la Dépression et pour Jacob, désormais âgé de 90 ans, il se souvient du monde du cirque comme étant un salut et un enfer sur terre. Etudiant vétérinaire sur le point d'être diplômé, il est en charge de la ménagerie du cirque. C'est là qu'il a rencontré Marlena, la belle star du numéro équestre mariée à August, le charismatique mais diabolique dresseur d'animaux. Et c'est là qu'il a rencontré Rosie, un éléphant non dompté qui était un grand espoir pour ce cirque itinérant. Le lien improbable qui va se tisser entre ce trio était celui de l'amour et de la confiance et, en fin de compte, c'était leur seule chance de survie.

    source : acting-auditions.org via spunk ransom
    traduction ptiteaurel pour rpattzrobertpattinson.com


    Auteur : Lilly


    1 commentaire
  • Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.

    Résumé

    Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.
    Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

    Couverture : 

    De l'eau pour les élèphants, Sara Gruen

     

    Couverture au couleur du film : 

     

    De l'eau pour les élèphants, Sara Gruen

     

    Avis

    J'ai été happée dès les premières pages par l'histoire.

    Les souvenirs reviennent à la mémoire de Jacob, très vieil homme coincé dans une maison de retraite qu'il n'a pas souhaité. Tout commence par la venue d'un cirque, là, devant ce mouroir. Et la mémoire reprend ses droits petit à petit, au fil des somnolences, des altercations, des rêves. Une partie de vie si difficile, si intense, si lointaine aussi, que Jacob ne souhaite malgré tout pas partager, mais qui lui revient à la fin de sa vie.
    L'histoire coule toute seule, et l'on navigue sans mal du présent au passé, des rails au fauteuil roulant.
    Cette histoire est très belle, et l'auteur a réussi à la rendre fluide et simple, sans être simplette. Le style de Sara Gruen et la traduction de Valérie Malfoy sont très agréable et rapide à lire. Les nombreux dialogues rendent le récit vivant, les descriptions n'alourdissent pas l'ensemble, mais sont bien pensées et disposées. Le choix du présent pour l'ensemble du texte permet aussi cette fluidité et facilite l'immersion dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé ce roman. Il m'a fait découvrir un univers si particulier, celui des cirques à l'époque de la Grande Dépression, usine à rêves et à paillettes, si violent et si dure quand on sort de la piste.

    Alors, en piste!


    1 commentaire
  • En pleine tempête de neige, une jeune femme victime d’un accident devient amnésique. Elle est recueillie par Vincent, qui vit avec sa petite fille de six ans. En tentant de faire remonter ses souvenirs pour retrouver son identité, elle va faire d’étranges découvertes... et éprouver une troublante impression de déjà vu.

     
     

    La mémoire d'une autre. Mélanie Rose‏

     
    J'ai trouvé le début de l'histoire un peu trop rapide à mon goût à peine le temps de rentrer dans l'histoire que le personnage principal a déjà eu son accident et est déjà amnésique, de plus le fait que la petite Jade retrouve la parole aussi rapidement contribue à la rapidité de l'intrigue, par contre j'ai été vraiment prise dans l'histoire de recherche de sa mémoire qui va partir dans un tout autre sens qu'on le pense...et puis il va y avoir pleins de mystères autour de tout les personnages.... Néanmoins, la fin m'a un peu déçue trop rapide je trouve...tout comme le début, les problèmes sont vite réglés mais dans l'ensemble ça reste un bon livre plaisant à lire.
     

    votre commentaire
  • A La Havane asphyxiée par le blocus, les habitants essaient de se débrouiller pour vivre. Un inspecteur a bien compris tous les intérêts qu'il peut tirer de sa fonction et il profite des charmes des jeunes professionnelles qu'il devrait traquer.
    Tombé amoureux d'une jeune prostituée, Minerve, il la tue quand il constate qu'elle embrasse un autre homme alors qu'elle se montre toujours distante avec lui. L'enquête va lui incomber et avec son collègue Vladimir qu'il essaye d'entraîner dans ses dérives, il va rechercher un criminel qu'il connaît déjà mais sans faire vraiment d'efforts pour effacer les pistes qui pourraient mener jusqu'à lui.
     
     

    La derniére enquête de l'inspecteur Rodriguez Pachon. J-L Munoz‏

     
    C'est l'histoire d'une descente aux enfers vécue par un homme qui sait que le monde dans lequel il évoluait s'écroule et qui regarde tout cela d'un oeil extérieur, attendant qu'on le délivre d'un fardeau devenu insoutenable. Le rythme s'accélère tout au long du récit, et la fin, quoique inéluctable, nous amène cependant sa dose de rebondissements et de surprises. L'ambiance et les descriptions de la vie parallèle à Cuba sont très bien rendues,  j'ai apprécié, mais sans plus, et je n'ai pas su m'attacher aux personnages.
     

    votre commentaire
  • Résumé :

    Même lorsqu'elle semble reculer, une rivière avance toujours vers la mer...
    comme nous lorsque nous croyons stagner. Un minuscule morceau de cristal suffit à ordonner un magma en fusion... comme une simple idée peut changer le cours d'une vie. L'étincelle produit à son échelle le même effet que la foudre... comme chaque expérience quotidienne nous prépare aux grands changements. De ces métaphores naturelles, nous pouvons tirer des leçons de vie fondamentales.

    Même lorsqu'elle recule, la rivière avance. Olivier Clerc



    Avis : 

    Ce livre est un voyage allégorique qui nous parle d'évolution, de conscience et de résilience.
    Un guide pour mieux vivre les moments difficiles de notre existence, tel un fruit dont les pépins, condensés de vie et de sagesse, aideront chacun à planter son propre jardin. 

    A lire :)

    Le site de l'auteur : 

    http://www.olivierclerc.com

     

    Lien pour vous le procurer :

    Amazon

    Fnac

    Aussi disponible chez Belgique, Québec et France Loisirs


    votre commentaire