• Dans ses nouvelles, Anna Gavalda met en scène des personnages dans des situations plutôt loufoques ou grotesques. À travers ces 12 textes, retentissent les émotions et les espoirs de chacun des personnages. Cela peut aller d'un orgueil démesuré à un couple qui ne tient plus la route. Ces nouvelles nous révèlent au fond une part de chacun d'entre nous, la faiblesse de l'être humain et en même temps ses espoirs et ses pensées les plus insensées ou les plus profondes. Anna Gavalda a cette faculté de traiter des situations avec légèreté et justesse, alors qu'à première vue ces situations semblent assez dramatiques. Les personnages de ces nouvelles nous attendrissent et nous touchent. On peut facilement s'identifier à eux, et comprendre leurs motivations dans l'existence.

    Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoirs graves. Ils ne cherchent pas à changer le monde. Quoi qu'il arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. 

    • 1.1Petites pratiques germanopratines
    • 1.2I.I.G.
    • 1.3Cet homme et cette femme
    • 1.4The Opel Touch
    • 1.5Ambre
    • 1.6Permission
    • 1.7Le fait du jour
    • 1.8Catgut
    • 1.9Junior
    • 1.10Pendant des années
    • 1.11Clic-clac
    • 1.12Épilogue

      

     

    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part par Gavalda

    12 nouvelles, 12 tranches de vie.

    J'ai retrouvé la douceur de la plume d'Anna Gavalda.

    Elle décrit avec talent le quotidien ordinaire de personnes ordinaires. Tout le monde peut s'identifier à un ou plusieurs personnage(s).

    Anna Gavalda donne vie à ses personnages en les décrivant de manière à ce qu'on ait une impression de miroir qui nous donne à réfléchir (sans vilain jeu de mots ^^).

    Bien sûr, je n'ai pas accroché aux 12 nouvelles, mais mes préférées compensent celles que j'ai moins apprécié. Et de toute façon, il en faut pour tous les goûts.

    Ce livre plein de fraîcheur se lit facilement et rapidement.

    Et un peu de douceur dans ce monte de brut, ça ne peut pas nous faire de mal.


    votre commentaire
  • Que de doutes pour Benjamin en cette rentrée scolaire. Sera-t-il toujours le plus petit de sa classe ? Va-t-il retrouver ses copains ? Et Marie ?

    Ouf ! Il est dans la même classe que l'an dernier... avec Marie. Son soulagement est de courte durée lorsqu'il découvre que son nouveau professeur de français, M. Draque, ressemble à s'y méprendre à un vampire. Benjamin tente d'avertir ses amis. En vain. Tous sont subjugués. Surtout Marie. Qui s'étiole peu à peu. De plus en plus blanche, de plus en plus silencieuse. Draque l'a envoûté, c'est sûr !

    Copie conforme par Molla 

    Lecture jeunesse.

    Une histoire de vampire découverte au hasard d'une boite à livre.

    Un nouveau professeur débarque lors de la rentrée et perturbes les habitudes des élèves. Benjamin se met alors en tête que le nouveau professeur est un .... VAMPIRE.  Il décide de mener l'enquête. C'est donc cette enquête que l'on suit le long de ces 155 pages qui se lisent facilement.

    Je pense que ce livre pourrait peut-être donner envie à quelques jeunes de lire et leur transmettre le goût de la lecture.

     


    votre commentaire
  • Frédéric a surmonté l'épreuve du feu. Il fait maintenant partie de la Meute, la bande de skinheads qui sévit dans le quartier, et s'appellera désormais " Croco ". Croix gammée, violence, drogue... La rage de Frédéric a de quoi s'exprimer. Mais lorsqu'il apprend que sa grand-mère, Pepita, s'est enfuie de l'hôpital pour revoir une dernière fois sa terre natale, Frédéric la rejoint.
    Commence alors pour les deux fugitifs un voyage un peu fou à travers l'Andalousie. Sur les traces de ses origines, Frédéric va de mésaventures en révélations, mais surtout, il rencontre Kenza qu'il déteste autant qu'elle lui ressemble... Le portrait sensible et tout en nuances d'un adolescent à vif qui cherche sa voie. Un premier roman très visuel qui vous embarque, comme un road-movie, de l'ombre vers la lumière.

    Guadalquivir par Servant 

    Lecture jeunesse.

    Et même si j'ai passé l'âge, j'ai passé un moment agréable.

    On plonge dans le quotidien d'un adolescent qui se retrouve embarqué dans une aventure, avec sa grand-mère, en Espagne.

    L'auteur a une plume délicate qui allie violence et douceur pour aborder des sujets sensibles comme le racisme, la drogue, la haine de l'autre en opposition avec la tendresse de Pépita.

    Les descriptions des paysages sont faites pour nous faire voyager au fil des pages.

    Histoire coup de poing pour permettre au héros et au lecteur d'ouvrir les yeux sur la vraies choses de la vie...


    votre commentaire
  • Un vent glacial souffle sur la Plaine. Les loups et autres animaux ont élu domicile dans cet endroit ravagé par la lave et déserté par les hommes. Il y fait si froid, mais? à présent l'été revient et avec lui, les hommes et leurs machines. Alors, les loups repartent au-delà des montagnes, loin du vacarme de la reconstruction.Emma supervise la renaissance du « Champ des Loups », espérant avoir pensé à tout pour que ce nom reprenne ses lettres de noblesse.Pendant ce temps, du haut de la Tour première, le regard de la Mort est pointé sur l'unique survivante.

    Épaulé par Bethany, plus forte que jamais, la Mort ne tolérera plus aucun échec là où tout a commencé.Emma réussira-t-elle son pari, prouvant ainsi à la Mort que, cette fois, il ne s'est pas trompé ?Ayden, grand reporter, sera le témoin inattendu de cette nouvelle étape dans le renouveau du Grand Froid, mais à quel prix ?

    Le Livre des âmes, tome 2 : Le Champ des Loups par Ginestet 

    Tome 1 

     J'ai retrouvé la plume de Sylvie avec bonheur. Quelle joie aussi de retrouver La Mort (oui, cette phrase est étrange, je vous l'accorde), Bethany, Emma et surtout les loups.

    On suit la reconstruction de la plaine où les loups reprennent la place qui est la leur. D'ailleurs, Emma veille à ce qu'on les comprenne et surtout les respecte.

    Les gens reviennent petit à petit (re)vivre au Champ des Loups pour le plus grand plaisir d'Emma (et ce plaisir transparaît dans l'écriture de Sylvie).

    J'avais aimé le tome 1, celui-ci est encore mieux, autant vous dire que j'ai hâte de découvrir le tome 3, qui, j'espère, rejoindra bientôt ma PAL.

    Et je dois préciser que je suis fan de la couverture , en effet, j'aime les yeux et les loups, alors les deux ensemble, forcément, je ne pouvais qu'aimer) 


    votre commentaire
  • Un coup de couteau dans le dos. L'une après l'autre, les victimes tombent. Toujours des enfants.
    Aidés du commissaire Malcavie, l'inspecteur Jury et son fidèle Melrose Plant ne négligent aucune piste. Mais pourquoi Malcavie s'acharne-t-il à penser qu'il existe un lien entre ces assassinats et celui de Rose Mulvanney, commis vingt ans auparavant ? Et pourquoi ce pub désolé, posé en bordure de route, en pleine campagne, est-il devenu son quartier général?

    Dans un pays où les secrets de famille ont l'opacité du brouillard qui s'abat sur la lande, la légendaire complicité de Jury et Plant suffira-t-elle à faire parler les fantômes du passé ?

    Le fantôme de la lande par Grimes

    Pour la petite histoire, ce livre a été trouvé aux pieds d'une bulle à vêtements, sur le parking d'un magasin, dans un tas de déchets. Et je l'ai pris pour le donner une seconde vie, et il a été déposé dans une boite à livre une fois ma lecture terminée.

    C'est le premier livre de Martha Grimes que je lis, c'est donc une découverte. (j'en ai trouvé un second, en même temps, il sera donc lu, lui aussi).

    J'ai apprécié l'ambiance dépeinte avec une bonne dose d'humour noir et d'ironie. L'intrigue est agréable à suivre. Les personnages attachants et/ou détestables sont travaillés et ont leur propre personnalité.

    Même si la fin était un peu en dessous du reste, j'ai bien aimé ce livre que le hasard a mis sur ma route.


    votre commentaire
  • Le commissaire Léon est parti en vacances. Oh pas loin ! Il a loué un bateau, pris son tricot, ses pelotes de laine, ses aiguilles et son chien Babelutte et il navigue au fil de l'eau sur le canal de l'Ourcq. Et voici le premier mort... suivi de bien d'autres. Comme si le criminel s'amusait à suivre le commissaire Léon à la trace et à semer des cadavres sous ses pieds. Et quels cadavres !
    Chacun a le visage proprement découpé au bistouri et arraché. Et puis il y a cette petite fille qui vit dans une cabane avec sa grand-mère ; cette péniche abandonnée remplie d'instruments de torture ; la maison du Diable avec ses chats de pierre... On se croirait dans un conte de fées. Mais un conte de fées noir, noir !

    Le silence des canaux par Monfils

    On y retrouve l'humour de Nadine Monfils pour mon plus grand bonheur.

    Ecriture trash, rapide et efficace. 

    Même si il y a un peu d'horreur dans cette histoire, cela passe sans problème sous la plume de l'auteur.

    Pauvre commissaire, il voit ses vacances bien méritées tourner au cauchemar, et c'en est drôle par moment, tant le récit est truffé de doses d’humour (parfois noir).

    Le défilé des pages se fait à toute vitesse tant l'histoire coule d'elle-même. Plus on les tourne, plus c'est addictif.

    Ce n'est pas mon premier livre de Nadine Monfils, mais ce ne sera pas le dernier.

     

     


    votre commentaire
  • Alors que Lily tente de retrouver une vie normale, un appel de Riley lui apprend que Cavanaugh s’est échappé lors de son transfert vers le tribunal. Où se cache-t-il ? Reviendra-t-il hanter son existence ? Dans ce deuxième tome, le chemin de Lily sera à nouveau semé de troubles. Le temps ne guérit pas tout ? Il ne reste plus qu’à le vérifier... Dans ce deuxième opus de la trilogie “Petites rencontres et méga problèmes”, le quête de la vérité continue... Plus intense, plus sombre, le mélange des genres déjà présent dans le premier tome nous reviens, glissant ostensiblement vers le thriller.

    Petites rencontres et méga problèmes, tome II : Le temps ne guérit pas tout - Emilie Malburny @LadyAmylee  @LiLysEditions

     Rencontre avec l'auteur

    tome 1

    J'avais apprécié le tome 1, c'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé Lily et ses amis pour la suite de leurs aventures.

    Si la pauvre Lily pensait enfin pourvoir couler des jours calmes, elle était dans l'erreur...

    Tout comme dans le tome 1, le récit est rythmé et accrocheur, ce qui motive pour avancer dans la lecture...

    Comme d'habitude, chronique beaucoup plus complète une fois toute la série lue...

    Un jour, un jour... 

    Il ne me reste plus qu'à mettre le tome 3 dans ma PAL.

     


    votre commentaire
  • Amanda a un don, elle est nécromancienne. Lorsqu'elle prend une semaine de vacances seule avec son chien Clover en Angleterre, elle ne s'imagine pas qu'elle va croiser la route d'un château abandonné et faire la rencontre du fantôme qui le hante depuis des siècles.

    Alors qu'elle n'est pas des plus à l'aise avec ses facultés de nécromancienne, la jeune femme va sympathiser avec lui et va même accepter de l'aider à retrouver le fantôme de son amour perdu. En même temps, un autre homme va se mettre sur le chemin d'Amanda : un photographe arrogant mais qui tardera pas à montrer beaucoup d'intérêt à la jeune femme.

    Couverture Le Fantôme Entremetteur

     Rencontre avec l'auteur : ici

    Rassurez-vous, pas besoin d'avoir peur, il s'agit d'un gentil fantôme. 

    Et même si je ne suis pas une grande fan d'histoire d'amour dans les livres, j'ai bien aimé celle-ci, car ce n'est qu'un élément de l'histoire. 

    Le récit est aussi saupoudré de touches d'humour.

    Un roman tout doux, pour passer une agréable soirée avec un livre à la main ! 

    Lisez, lisez !

    Je n'en dirai pas plus afin de ne pas vous spoiler.

     


    votre commentaire
  • Lorsque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort.

    Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David. Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière?

    Est-ce un homme ou un démon? Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...

    L'enfant des cimetières par Cédric 

    rencontre avec l'auteur : ici

    On plonge directement dans l'action puisque tout commence par un massacre au sein d'une famille. Mais l'enquête va vite tourner au cauchemar pour le commissaire Vauvert et son équipe.

    Derrière cette tragédie familiale se cache une réalité bien particulière qui dépasse tout ce à quoi on peut s'attendre.

    Les cadavres s’enchaînent à toute vitesse et la rationalité finit par s'en aller bien loin pour nous laisser face à une vérité que l'on a du mal à croire.

    Encore une fois, l'écriture rythmée de Cédric Sire nous embarque rapidement dans un récit où l'horreur est reine.

    Bref, encore un agréable moment de lecture avec un livre de Cédric Sire. 


    votre commentaire
  • Aucune description de photo disponible.


    votre commentaire
  • Et si Aladdin n'avait jamais trouvé la lampe ?


    Quand Jafar vole la lampe du Génie, il utilise ses deux premiers voeux pour devenir sultan et le plus grand sorcier du monde. Agrabah vit dans la peur, en attendant son troisième et ultime voeu. Pour stopper le dictateur, Aladdin et la princesse Jasmine doivent unir le peuple d'Agrabah et organiser une rébellion.
    Mais très vite, leur combat pour la liberté menace de créer une guerre civile... Ce rêve bleu explore une version sombre et audacieuse du classique d'animation Disney, Aladdin.

    Ce rêve bleu : Et si Aladdin n'avait jamais trouvé la lampe ? - Liz Braswell @Hachette_France

    Le début ressemble et nous faire replonger dans le dessin animé et l'histoire que l'on connait tous, jusqu'au moment où la lampe fini dans de mauvaises mains.

    Découvrir la suite de l'histoire autrement, avec un point de vue différent où ce sont les méchants qui gagnent m'a beaucoup plu.

    Par contre, j'ai trouvé que certains passages traînaient en longueur et donnaient envie de passer des pages (ce que je n'ai pas fait, bien entendu) pour avancer dans le récit et enfin trouver l'action tant attendue.

    On découvre un Jafar sous un autre angle que dans le dessin animé, et ça confirme ce que je pensais, il est encore plus fou que ce que l'on croit !

    Je pense qu'Hachette a eu le nez fin quand l'idée leur est venue de sortir cette collection où l'histoire ne se passent pas toujours bien. yes


    votre commentaire
  • Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

    Du feu de l'enfer par Cédric

    Depuis que j'ai découvert la plume de Cédric Sire, j'ai été conquise et ce livre ne fait pas exception.

    Sachez toutefois que vous devez avoir l'estomac bien accroché pour oser tourner ces pages. Lesdites pages sont rythmées et surtout addictives, plus on avance, plus on a envie d'avancer malgré le côté horrifique du récit. 

    On vit avec les protagonistes (une thanatopractrice et son frère), on a peur quand ils ont peur, on a envie de fuir quand ils prennent la fuite...

    L'écriture de Cédric Sire est toujours aussi facile à suivre sans longueur, travaillée, recherchée et surtout, elle est maîtrisée.

    Bref, un régal.

    Ce n'est pas min premier livre de Cédric Sire, mais ce ne sera pas mon dernier, évidemment ! 

     


    votre commentaire
  • Il a suffi d'un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu'elle renonce à tout. Lorsqu'Alice Loudon se lance tête baissée dans sa relation avec Adam Thallis, elle ne connaît rien de lui, pas même son nom. Sous l'emprise de la passion, elle quitte son compagnon pour aller vivre avec Adam et l'épouse dans les deux mois qui suivent leur première rencontre. Mais à mesure qu'Alice découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari, ce qui n'était que simple curiosité va virer à l'obsession, menaçant peu à peu son couple et son équilibre mental. En fouillant dans le passé d'Adam, c'est sa propre vie qu'elle met bientôt en danger.

    Résultat de recherche d'images pour "feu de glace nicci french"

    Je suis mitigée...

    Oh certes, c'est un thriller, mais pas si palpitant que ça.

    Tout semble tellement "gros" et exagéré que je trouve sur ça perd parfois en crédibilité.

    La fille de bonne famille qui brise son mariage pour vivre une folle aventure avec son amant mais qui finit par s'en mordre les doigts (le cliché par excellence).

    Bon j'avoue, j'ai quand même été surprise par la fin, mais sans plus.

    je ne garderai pas un grand souvenir de ce livre.

    Ceci dit, je ne dis pas qu'il est nul, il plaira à son public, mais je n'en fais pas partie.

     


    votre commentaire
  • Qui n'a jamais rêvé de devenir un objet ?
    Mieux même, un objet d'admiration?

    Tel est le pacte que scellent un artiste excentrique et un jeune homme désespéré. Le premier, avide de scandale, propose au second, avide d'exister, de le transformer en oeuvre d'art.
    Après tout, il n'a rien à perdre, sinon la liberté.

    Lorsque j'étais une oeuvre d'art par Schmitt

    Je suis mitigée.

    Je ne peux pas dire que j'ai détesté, mais ce n'est pas non plus un coup de coeur.

    Ce n'est pas au niveau de la forme, vu qu'à chaque fois que je lis un de ses livres, je suis séduite par la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt. 
    Je pense que c'est le thème de l'histoire qui m'a laissé perplexe. 

    Ou alors, c'est l'état d'esprit dans lequel j'étais au moment de ma lecture. Qui sait?

    Enfin, je ne dis pas non plus que c'est une déception, loin de là, il ne faut pas pousser.

    Bref, ce roman mérite d'être lu, mais il ne sera pas mon préféré de l'auteur.


    votre commentaire
  • Sur la lande des Hautes Citadelles, la reine Lyrianne célèbre les dix ans de ses filles Iréade et Harmonéï, entourée des illustres peuples de l'ancienne Alliance. Dix ans de paix aussi, depuis le sacrifice du prestigieux cercle des douze sorciers. Depuis la chute du traître Volgardh.

    Pourtant, au cœur des terres du Brûle-d'Âmes, une ombre œuvre pour prendre le pouvoir sur le monde, le faire basculer dans les ténèbres. L'attaque est sournoise, dirigée contre les jeunes héritières du royaume. Grands-Elfes, Halghorns, Elfelynes, Humains et autres peuples s'unissent alors contre ces nouvelles ennemies, Edénaïr et Raya, Sirènes jadis bannies, sorcières aux pouvoirs de magie noire retrouvés. Le Sanctuaire de l'île d'Ardance n'est désormais plus leur terre d'exil, mais leur imprenable forteresse.

    Tryskellia, Tome 1 : Le crépuscule des sirènes par Didier de Vaujany

    J'ai été attirée par cette couverture que je troue jolie et mystérieuse. 

    Même si au départ, j'ai eu du mal à accrocher au début du récit, j'ai fini par plonger dans l'histoire.

    Didier de Vaujany a une plume travaillée et réfléchie mais fluide et facile à suivre. 

    J'ai aussi apprécié les doses d'humour cachées dans le texte, au fil du récit.

    Je ne peux pas vous faire un avis plus long, mais j'ai envie de lire la suite de la saga, c'est bon signe!

    J'ai déjà le tome 2 dans ma PAL.

    A suivre !


    votre commentaire