• Le froid modifie la trajectoire des poissons - Pierre Szalowski

    4 janvier 1998, Montréal Un garçon de dix ans apprend que ses parents vont se séparer. Désespéré, il demande au ciel de l'aider. Le lendemain débute la plus grande tempête de verglas que le pays ait jamais connue. Ce déluge de glace n'empêche pas son père de quitter la maison. Mais des événements incroyables ou anodins vont faire peu à peu basculer la vie du voisinage. Julie, danseuse en mal d'amour, accueille chez elle Boris, scientifique égocentrique, qui ne vit que pour ses expériences sur les poissons; Michel et Simon, les deux "frères" si discrets, qu'on ne voit jamais ensemble, ouvrent leur porte à Alexis, leur voisin homophobe. Le grand gel va progressivement changer la vie de tous les habitants de cette rue... pour le meilleur.

    Résultat de recherche d'images pour "le froid modifie la trajectoire des poissons"

    Ce titre est le premier livre de Pierre Szalowski (auteur canadien). D'abord peu convaincue mais surtout intriguée par le titre, c'est en lisant la quatrième de couverture que je me suis laissée tenter et que j'ai laissé ce livre rejoindre ma bibliothèque!
    En fait, par ce titre, l'auteur parle évidemment de Boris et de sa thèse sur les poissons, mais surtout, du fait qu'un événement rare ou imprévisible peut totalement changer les comportements des gens...
    J'ai particulièrement apprécié la naïveté et la fraîcheur du petit garçon (dont on ne saura jamais le nom).
    On découvre au fil des pages la personnalité de chaque personnage, et, certains vont même au delà de leurs a priori comme Alexis l'homophobe, qui va découvrir que le couple qui l'héberge n'est pas une fraterie mais bien un couple d'homosexuels...Julie, qui va renoncer à son travail au Paradisio pour se consacrer à Boris. Boris, particulièrement attachant qui porte une attention sans limite à ses poissons et à l'eau de son aquarium qu'il doit constamment laisser à 32 degrés pour sa thèse sur les noeuds.
    Comme Boris, tous les habitants de ce quartier vont se rendre compte que le froid rapproche les gens.
    J'ai noté aussi beaucoup d'expressions québécoises (souvent rigolotes par l'image qu'elles induisent chez nous)
    un premier roman passionnant à lire bien au chaud....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :