• Fanny Carbonnel, jeune actrice Avignonnaise de 29 ans interprète le rôle de Mrs Goldstein, la maman de Tina ( Katherine Waterson ) et Queenie ( Alison Sudol) dans la nouvelle saga dérivée de Harry Potter. Elle m'a fait l'honneur de m'accorder une interview, que vous pouvez retrouver ci-dessous !

    Qu'est ce qui t'a poussé à t'orienter vers le théâtre?

    J'ai commencé à regarder plein de films à partir de 12/13 ans et à avoir envie de devenir actrice sur grand écran. Comme je ne connaissais pas vraiment la marche à suivre, pour me tester, j'ai commencé par faire le théâtre.

    Comment en es-tu venue à jouer dans "les animaux fantastiques"?

    J'ai été envoyée sur le casting par grande chance et avec presque zéro info, et j'ai réussi à rester concentrée et assurer ma place. Nous étions une trentaine de jeunes femmes ce jour-là et j'ai été très honorée d'être choisie pour le rôle de la maman des deux actrices principales.

    comment c'est passé le tournage?

    Après plusieurs visites pour mon costume, le jour J est arrivé. C'était une atmosphère très agréable, et j'ai rencontré une équipe et des acteurs simples et amicaux. C'est un jour gravé dans mon cœur, car infiniment spécial. 

    Quel a été ton meilleur souvenir de cette aventure? 

    Il y a eu deux moments très forts: quand on m'a appris que j'allais jouer dans le film, et quand j'ai rencontré David Yates ( le réalisateur) et que ses premiers mots ont été : "Hello Fanny, Welcome to the family".

    Quel est ton personnage préféré dans Harry Potter et dans les animaux fantastiques? 

    Dans Harry Potter, j'aime beaucoup Rogue et Dumbledore. J'ai une préférence pour tous les personnages adultes, et c'est surement dû au fait que j'ai lu les bouquins à 27 ans. Dans AF, j'ai un coup de cœur pour mes filles. Elles ont un potentiel immense pour que leurs personnages se dévoilent et nous surprennent encore plus dans les 4 prochains films. 

    Quel serait ta maison à Poudlard et à Ilvermorny, l'école de magie américaine? 

    D'après mes tests sur Pottermore je suis à Gryffondor à Poudlard et Thunderbird à Ilvermorny. 

    Interview de Fanny Carbonnel ( les animaux fantastiques)

     

    Merci encore à Fanny d'avoir pris le temps de m'accorder cet interview, et nous lui souhaitons beaucoup de chances pour sa carrière !


    votre commentaire
  • Cliquez sur les images, elles mettront dans le bon sens pour la lecture ;)

    Anne-Sophie MALICE dans le proximag, hauts pays, du 26 avril 2017

    Anne-Sophie MALICE dans le proximag, hauts pays, du 26 avril 2017

     

    Crédit scan : Ciné-Adri pour Les Lectures de Lilly 

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'ai toujours aimé partager des univers. J'ai participé à énormément de jeux de rôles qui ont pris fin depuis, et donc, j'ai transformé cet univers en univers littéraire, avec un monde complet dans mes romans.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Il est délibérément simple pour une lecture fluide et agréable, ce qui permet de donner accès à des romans dont la lecture est rendue facile.

    Quel argument mettriez-vous en avant pour (essayer de) convaincre quelqu'un de vous de lire ?

    Il s'agit d'un roman fantasy dont le héros principal est nordique. Une histoire de viking. Le héros est un homme ordinaire, sans magie, qui se bat pour suivre sa destinée.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Valentin Frété

    Côté lecture, que lisez-vous?

    Je lis très peu afin d'éviter d'être influencé quand j'écris. Mais quand je  lis, c'est en majorité  de la science-fiction.

    Et si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître un auteur, qui aimeriez-vous rencontrer? 

    R. A. Salvatore

     

    PAge auteur


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'ai une formation d'historien et de travailleur socio-éducatif, et je voyage beaucoup.

    J'ai donc eu envie de créer de "L'humanist fantasy" en opposition à l'heroïc fantasy. Les personnages sont plus humains, plus fragiles avec des bons et des mauvais côtés. On retrouve un passage de relais d'héroïsme entre les personnages, ils jouent sur l'histoire.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Stefan Platteau

    Comment qualifieriez-vous votre écriture?

    Dévoreur est un roman court et dense, contrairement à Manesh

    Quel argument mettriez-vous en avant pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire ?

    L'humanité des personnages.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Stefan Platteau

    Côté lecture, que lisez-vous?

    Beaucoup de fantasy, de science-fiction, de la littérature indienne, Corto Maltese, etc

    Si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître un auteur, là,tout de suite, qui voudriez-vous voir?

    Umberto Eco. 

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    C'est un défi lancé par mon mari et ma fille. Je suis une grande lectrice, alors ils m'ont poussé à sauter le pas, et j'en suis à mon neuvième roman.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ? 

    C'est un style fluide, ça coule et on a envie d'avancer.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Brigitte Baumont  @RebelleEditions

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous? 

    Julie, l'héroïne de mon avant dernier livre. Il s'agit d'une histoire familiale Franco-Belge.

    Et votre livre (à vous) préféré?

    Mon premier livre ! Je  ne pensais pas être capable de le faire.

    Quel argument mettriez-vous en avant pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire?

    La diversité. J'écris dans plusieurs styles, sur  plusieurs thémes. Zeux, l'homosexualité, un peu de tout,  c'est varié.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Brigitte Baumont  @RebelleEditions

    Que lisez-vous ?

    Pas de vampires et pas beaucoup de fantastique. 

    Et si je pouvais faire apparaître un auteur,là, tout de suite, qui aimeriez-vous voir?

    Stefan Zweig

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'ai toujours écrit, même enfant. Tout d'abord des nouvelles policières, et des poèmes, puis je me suis  dirigée vers l'imaginaire.

    @TrollsLégendes 2017 : Rencontre avec Bérengère Rousseau @LivrS_Editions

    (cliquez sur l'image pour retrouver la chronique)

    Et qu'est-ce qui vous a poussé  à vous faire éditer ?

    Suite aux conseils d'amis, et aussi grâce au contact avec les membres de Cocyclics, ils m'ont poussé à sauter le pas. 

    Souffleur de rêves avait d'abord était refusé, avant d'être  accepté par Livr's . J'ai donc signé Rédemptionn (ndlr : Editions du Riez ) avant Souffleur de rêves.

    Rédemption par Rousseau

     

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous?

    Sonia (Souffleur  de rêves). Elle a envie de se battre pour  avancer et ne se laisse pas abattre. Elle s'accroche au moindre espoir. 

    Quel argument mettriez-vous en avant pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire?

    Il faut tout essayer. Dans mes textes, il y a toujours un encrage dans la réalité  même si on voyage dans l'imaginaire.

    Résultat de recherche d'images pour "souffleur de rêves tome"

    Côté lecture, que lisez-vous ?

    Je lis de tout, du roman policier, historique, fantastique...

    Et si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaître un auteur, qui voudriez-vous voir?

    Conan Doyle.

     

    Page de l'auteure


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'écris depuis longtemps. J'écrivais les chansons d'un groupe de musique, et puis, de fil en aiguille, j'ai composé  des histoires.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Sebastian Bernadotte

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Simple ! Je vais droit au but.

    Quel argument mettez-vous en avant pour convaincre quelqu'un de vous lire ?

    Toutes mes histoires se passent en Suéde. Je mets  donc en avant le fait que mes livres permettent de découvrir ce pays.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Sebastian Bernadotte

    Et côté lecture ?

    Je lis de l'Urban Fantasy, Cassandra  O'donnel, Ilona Andrews, Anne Rice, Jim Butcher.

    Mais il m'arrive aussi de lire des classiques, de la poésie, des pièces de théâtre.

    J'apprécie beaucoup  les textes de Federico Garcia Lorca.

    J'aime les livres qui me font voyager.

    Si j'avais une baguette magique et le pouvoir de faire apparaitre un auteur, là, tout de suite, qui aimeriez-vous voir? 

    Ilona Andrews.

     

    PAge de l'auteur


    2 commentaires
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai remarqué qu'il n'y avait pas ou peu de héros masculins en Urban Fantasy. J'ai donc créé Cupidon Mortel.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Antidépresseur, addictifs, et plein d'humour.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Thomas Andrew

    Quel argument mettriez-vous en avant pour convaincre quelqu'un de vous lire ?

    Mon écriture est un antidépresseur, mon héros est sarcastique et baigné dans la pop culture américaine actuelle.

    L’image contient peut-être : 1 personne, texte

    Et côté lecture ?

    Je lis aussi bien du polar, que de l'urban fantasy ou des pièces de théâtre.

    Et si je pouvais faire apparaître un auteur, là, tout de suite, qui voudriez vous voir ?

    Agatha Christie.

    Elle a su réinventer le polar en créant ses propres atmosphères.
    Hercule Poirot et Miss Marple ne passeraient plus aujourd'hui.

    Mais elle reste une auteure inégalable 

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    J'ai commencé vers 8 ou 9 ans. J'avais envie de voyager, comme dans mes lectures, mais avec mes propres mots.

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Carina Rozenfeld

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Assez poétique, c'est une invitation au voyage.
    J'ai grandi avec mes personnages, on évolue ensemble. 

    Chaque création de personnage est une nouvelle aventure.

    Quel est l'argument que vous utilisez pour essayer de convaincre quelqu'un de vous lire ?

    "Venez  vivre une belle aventure"

    @TrollsLegendes 2017 : Rencontre avec Carina Rozenfeld

    Côté lecture, que lisez-vous?

    Je  lis beaucoup, mais je me dirige plus vers l'imaginaire.

     

     Page de l'auteure


    votre commentaire
  • Qu'est-ce qui vous  a poussé à écrire ? 

     J'ai toujours eu envie d'écrire. Et j'ai découvert un collectif sur Internet : Cocyclics, j'y ai fait de belle rencontre et ça m'a poussé à écrire, et même à me lancer pour me faire éditer.

    Comment qualifieriez vous style d’écriture ?

    J'ai plusieurs styles, je ne me cantonne pas dans un seul genre.

    Je suis assez diversifiée.

     

    Résultat de recherche d'images pour "les outrepasseurs"

    Que diriez-vous si vous deviez convaincre, en un seul argument, une personne de vous lire ?

    J'écris des histoires qui font rêver et réfléchir.

    Memorex par Van Wilder

    Et côté lecture, que lisez-vous ?

    Je lis de tout, j'essaie de sortir de ma zone de confort. Là aussi, j'apprécie la diversité.

    Et si j'avais une baguette magique, et le pouvoir de faire apparautre, là, tout de suite un auteur, qui aimeriez-vous rencontrer ?

    George R. R. Martin, pour connaitre la fin du Trône de Fer

     

    Page FB de l'auteur


    votre commentaire
  • On parle de @TrollsLegendes dans Mons Mag #74

     

    On parle de @TrollsLegendes dans Mons Mag #74

    Mons Mag #74 mars 2017.
    Crédit scan, lilly1503 pour Les lectures de lilly 


    votre commentaire
  • Image associée

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    La lecture et le bonheur que ça apporte. J'ai commencé à écrire vers 40 ans, c'est tard par rapport à certains, mais il fallait que j'ai l'impression d'apporter quelque chose de différent.  Il faut croire en son talent.

    Pourquoi la parodie ? 

    Je suis un déconneur, et je trouvais que ce style manquait en France. D'où le lancement de ma maison d'édition (ndlr : Le Léopard Masqué) centrée sur le comique. 

    #FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Quel a été l'accueil du public?

    Très bon, mais il faut que ça soit bien présenté, car ça peut repousser certaines personnes.#FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Et comment à réagi la société Moulinssart face aux parodies "Saint-Tin et son ami Lou" ?

    Moulinssart m'a attaqué en justice, mais j'ai gagné le procès pour "droit à la parodie"

    Parmi tous vos livres, est-ce qu'il y en a un que vous préférez ?

    "J'écluse", l'affaire Dreyfus vu par un policier alcoolique. 

    #FLB2017 : Rencontre avec Gordon Zola.

    Et côté lecture? 

    Céline, Balzac, et les autres grands

    Et si j'avais le pouvoir magique de faire apparaître un écrivain là, tout de suite, qui voudriez vous voir ?

    Céline


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

     Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire?

    J'ai commencé enfant, j'avais même envoyé mon manuscrit à un journaliste qui m'avait répondu que quand on écrit, on n'est jamais seul.

    En 1995, j'ai auto-édité un recueil de poésie.

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

    Quelle est votre style d'écriture ? 

    Chronique de vie, avec un questionnement sur le sens de la vie. J'essaie d'amener mon lecteur à se poser la question sur ce qu'il ferait dans la même situation que mon personnage.

    Avez-vous un personnage favori ?

    Non, je les aime tous, c'est difficile de choisir. 

    #MonsLivre2016 : rencontre avec Brigitte Guilbau

    Quel a été l’accueil du public ? 

    Mes livres sont un peu comme ma personnalité, ou on aime ou on aime pas. Comme dans mes émissions de radio, j'interpéle  les gens, mais souvent, mon public est ouvert à réflexion. 

    Un mot sur le salon ?

    Bien organisé, et je suis bien avec ma maison d'édition. 

     

    Sa page Facebook

    Son site


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Qu'est-ce qui t'a poussé à écrire ?

    J'écris depuis toujours, j'ai toujours voulu être écrivain.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Et qu'est-ce qui t'a donné envie de créer ta propre maison d'édition ?

    A force de me faire arnaquer, j'ai décidé de faire ça moi-même.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Quel est ton style d'écriture ?

    Très Anglo-Saxon, visuel, même cinématographique dans certaines scénes.

    Et quelle est la ligne éditoriale de la maison d'édition ?

    On a une partie Thriller, et une partie "inclassable" qui oblige le lecteur à poser un choix "Qu'aurait-il fait à la place des protagonistes du roman?" 

    Dans tes écrits, quel est ton personnage favori ?

    Je déteste mon héroïne, mais j'aime beaucoup son meilleur ami.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Emilie Malburny (LiLys Editions)

    Comment a réagi le public face à ton livre ?

    Ils sont parfois assez perturbés, car au début c'est une romance, mais ça s'obscurcit de plus en plus au fil des tomes.

    Et par rapport à ta maison d'édition?

    Beaucoup de retour positif sur le côté inattendu des inclassables.

    Un petit mot sur le salon?

    Très chouette, mieux qu'avant, la communication est meilleure.

     

    LiLys

    Blog et page de l'auteure


    votre commentaire
  • #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    Un instituteur de primaire, il nous lisait, chaque jour, un chapitre d'un livre, et ça pousse à aimer lecture et à imaginer des choses.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    A connotation historique.
    Je me base sur un personnage ou un fait historique et j'en fais une romance.

    Parmi vos personnages, en avez-vous un favori ?

    Rimbaud.

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Le poète ?

    Oui, je suis en pleine écriture de son histoire. Il était révolutionnaire des mots, à son époque, il avait un côté marginal.

    Pourquoi ce côté historique ?

    Il est important de ne pas oublier, c'est pour cela que je fais dans l'historique. Avec un peu d'illustration, pour essayer d'attirer les plus jeunes. 

    #MonsLivre2016 : Rencontre avec Vincent Vallée.

    Un petit mot sur le salon ?

    Salon très varié, bien organisé, et assez ouvert pour les auteurs régionaux, ce qui permet les découvertes et les rencontres. 

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique