• L’image contient peut-être : 1 personne, texte


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte


    votre commentaire
  • @TrollsLegendes 2019 : rencontre avec Rodolphe Vanhoorde

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'ai toujours baigné dans l'imaginaire, j'ai commencé à lire du Tolkien vers 10 ans. J'ai grandi dans la fantaisie.

    Avant, je dessinais, puis au fil du temps, je me suis mis à écrire.

    Rodolphe Vanhoorde

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Il est rapide et efficace. 

    J'écris de la fantaisie plus adulte.

    Quel argument utiliseriez-vous pour convaincre quelqu'un qui ne vous a jamais lu ?

    J'essaie d'écrire ce que j'ai envie de lire. C'est du moderne avec de l'action et de la magie. Mon personnage féminim est torturé par un passé qu'elle n'assume plus, c'est une épée brisée qui doit se reconstruire. Fragile, mais forte à la fois.

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous?

    Ceux que l'héroïne va rencontrer au fil du livre. Ils vont l'aider à avancer. Toutefois, j'aime la plupart de mes personnages.

    Et dans les méchants, j'aime beaucoup celui qu'on appelle '' Le Briseur de destin" 

    Résultat de recherche d'images pour "rodolphe vanhoorde"

    Et l'accueil du public? 

    Très positif. Beaucoup de mes lecteurs sont issus du lectorat de Michel Robert. J'essaie d'apporter quelque chose en plus à l'univers de base. Et visiblement, j'arrive à convaincre les lecteurs. 

    Ma propre sensibilité d'auteur transparaît dans ce que j'écris.

    Un petit mot sur le salon ?

    Tout a commencé ici pour moi. C'est ici que j'ai rencontré l'auteur qui m'a donné ma chance ! 

     


    votre commentaire
  • Avec la destruction d’Alaros, l’Etat n’a pas seulement déclaré la guerre aux rebelles mais à tous les habitants du Loukarr. Le pays est au bord de l’explosion et il ne manque qu’une étincelle pour déclencher le soulèvement tant redouté par les politiques.

    Tous les espoirs reposent désormais sur #Rebels pour convaincre le peuple de combattre cet Etat tyrannique, mais le réseau social aura-t-il suffisamment de poids pour faire plier le gouvernement et changer tout un pays ?

    De son côté, Enora devra prendre les décisions nécessaires afin de rester dans la Sélection, mais qui de Pyros ou d’Aldon choisira-t-elle ? Laissera-t-elle ses sentiments la guider ? Découvrira-t-elle enfin ce qui est réellement arrivé à sa sœur ?

    Rebels, tome 2 par Deth

     Quel plaisir de retrouver les #Rebels ! 

    Ce tome 2 est une pépite ! Encore mieux que le tome 1... qui était déjà un bijou...

    Ce second tome est aussi addictif que le précédent et les pages se tournent toutes seules. En même temps, Aspi a une plume addictive, donc forcément, ce livre n'y a pas échappé.

    Cette suite permet de mieux cerner et connaitre les personnages. Et Aspi sait alterner la dureté de la guerre et les scènes plus douces, plus romancées. 

    Bref, encore un petit bijou qui confirme ce que je vous disais concernant le tome 1...  Il faut commencer cette saga :p 

     

    3....2.....1  Lisez ! 

     


    votre commentaire
  • Affiche de "The Friend", adaptation cinématographique de la nouvelle L'Ami figurant dans le recueil Les contes d'Amy, écrit par Frederic Livyns


    votre commentaire
  • image host image host image host image host image host image host


    votre commentaire
  • Laetitia Reynders sera présente à @TrollsLegendes 2019


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 1 personne 

     

    Lawrence Rasson a suivi des études en langue Japonaise à la faculté avant de se lancer dans le dessin en rejoignant les bancs de l’école Émile Cohl où il fait un cursus et se retrouve diplômé en illustration, bande dessinée, 3d, infographie …
    Passionné de nature, de fantastique et d’étrange il s’intéresse aux mythes et aux nombreuses légendes gravitant autour de la célèbre comtesse Elizabeth Bathory. Il lui consacre le rôle principal dans son projet de fin d’études ainsi qu’une BD qui prévoit de s’étaler sur 3 tomes en collaboration avec l’auteur Amaury Quétel. Cette dernière a pour titre : "Elizabeth Bathory, le temps de l’éveil" aux éditions Juste pour Lire.
    Il illustre également l’univers vampirique de Jacques Sirgent, (créateur du musée des Vampires, écrivain, historien) par le biais de couvertures de livres (Les voleurs d’âme(s), nouvelle traduction de Dracula chez Camion Noir) ou d’affiches pour les évènements mis en place par ce dernier.


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : texte


    votre commentaire
  • Amalia ne se doute pas, en épousant Stanley, qu’il est le frère d’un Bandidos. Un passé lourd de conséquences qui ressurgit au moment où elle ne s’y attend pas, suscitant le soupçon et semant le doute sur son amour. Accusée à tort de tentative de meurtre et trompée par son mari, elle devra se battre pour prouver son innocence et recouvrer sa liberté ! Dans un Texas des années 70 et 80 déchiré entre

    traditionalisme et guerre des gangs, la famille occupe une place plus que jamais importante. Mais est-elle vraiment le havre de paix tant espéré ?

    Tout le mal que tu nous as fait - Yasmina Bouko

    Ma rencontre avec Yasmina ==> ICI <== 

    Lecture fluide et agréable à lire, même si j'avoue m'être, par moment, un peu perdue entre les changements d'époque d'un chapitre à l'autre, mais rien de bien dramatique, je suis rapidement retombée sur mes pattes à chaque fois.

    J'ai passé un agréable moment lecture, même si parfois, j'ai trouvé quelques lourdeurs dans les dialogues avec, par exemple, l'emploi du subjonctif imparfait. 

    Mise à part ce petit défaut, l'histoire se lit très bien, n'est pas décousue, et se tient.

    Découvrir les histoires de cette famille, avec les hauts, les bas, les trahisons, etc... m'a beaucoup plu, et j'ai adoré ma lecture! 

    Merci Yasmina, et bravo pour ce premier roman ! 


    votre commentaire
  • La vie des yakuzas est régie par les neuf lois du gokudo, la voie extrême.

    L’oyabun dirige le clan de main de maître. Il est plus que mon père, plus que mon patron. Sa voix fait office de loi.

    La soumission des kyodaï doit être totale. Ceux qui ont tenté de s’en prendre à lui se noient actuellement dans l’East River. N’allez pas croire que pour vous, il en ira autrement.

    Mon père l’a appris aux dépens de notre famille. À cause de son erreur, je porte la marque du traître.

    Jusqu’ici, j’ai mené une existence motivée parfois par la vengeance, souvent par l’appât du gain.

    Aujourd’hui, l’honneur de la famille Matsuo sera lavé.

    Aujourd’hui, il me reste un choix à faire.

    La fin d’une ère ou un nouveau départ ?

    Hanafuda - L.A. Braun   @LivrS_Editions

     

    Avant tout, j'ai craqué sur la couverture et son inspiration japonaise... Ensuite, j'avais déjà pu découvrir l'écriture de L.A. Braun, donc j'avais envie de m'y replonger...

    C'est donc avec ce récit de vie à la sauce Yakuza que j'ai retrouvé sa plume...

    On y sent les recherches effectuées pour ce livre, et le sujet semble maitrisé, l'histoire se tient et le récit est cohérent. 

    L'histoire est donc celle de Hoshino. Il nous la raconte, nous la fait vivre depuis son enfance jusque... "maintenant". On le suit dans son projet, dans sa quête d'identité, dans sa souffrance aussi. Il nous prend avec lui, et grâce à l'écriture de Kaure-Anne, on est harponné par l'histoire et on a envie d'aller jusqu'au bout, d'en apprendre plus, d'avancer dans le récit, et devoir s'arrêter est difficile. Je pense qui si j'en avait eu l'occasion, j'aurais avalé ce livre d'une traite, mais malheureusement, je n'ai pas eu la chance de pouvoir le faire, c'est donc sur plusieurs jours que c'est étalé le plaisir de lire ce livre. 

    Si vous aimez les récits de vie, les histoires où le narrateur est en recherche de lui-même, si vous avez envie, avec votre regard occidental, de découvrir les Yakuzas et leur coutume, ce livre est fait pour vous. 

    194 pages de lecture agréable yes


    votre commentaire
  • Rencontre avec Cassandra au festival en 2015 ==> ici <== 

    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires