• La campagne profonde de la vieille Allemagne recèle parfois de lugubres secrets. La découverte d’un groupe d’adolescents en voyage scolaire aurait de quoi étonner l’historien le plus averti.

    Ce village d’un autre temps est assurément le vestige d’un passé révolu… du moins, en théorie. Autrice en devenir, la jeune Catherine ne sait quoi en penser, pas plus que son camarade Stéphane, à qui elle voue un amour sans borne.

    Tous deux vont devenir les témoins de ce que les tréfonds les plus obscurs de l’âme humaine sont capables d’engendrer, au risque d’y sombrer. À jamais…

    Kidnapping - Geoffrey Claustriaux @LivrS_Editions

     

    Euh, Geoffrey, juste une question ? Tu sais que tu es un grand malade ? tongue

    Lire de l'horreur n'est pas simple, l'écrire encore moins, et pourtant, Geoffrey Claustriaux y est arrivé, avec brio... 

    De l'horreur bien... euh... de l'horreur quoi, du gore... 

    Toute l'horreur dont l'humain peut être capable en quelques pages... C'est glauque, et quand on pense que l'on est au maximum, le chapitre suivant nous en remet une couche...

    Bref, parfait pour les amateurs du genre !

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    C'est tout nouveau, je n'écris que depuis 3 ans. 
    Même si, il y a 25 ans, j'avais écrit un scénario pour un jeu vidéo, ce n'est qu'il y a 3 ans que j'ai repris l'histoire pour en faire un roman. Une histoire d'amour et d'anticipation, en deux tomes.

    Puis j'ai écrit un thriller, d'abord en auto-édition, puis en publication chez les Editions Taurnada.

    Ce fut le début d'une nouvelle aventure.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Efficace. Je vais à l'essentiel, j'évite les descriptions trop longues. J'essaie de surprendre le lecteur. Mes livres se lisent assez vite.

    #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous?

    L'héroïne de Lésions Intimes, c'est quelqu'un qui veut se tourner vers l'avenir.
    Mais tous mes personnages sont travaillés.

    Quel a été l'accueil du public ?

    Très bon et positif, cela motive a continuer. 

    #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

    Un mot sur le salon?

    C'est très bien, l'équipe nous écoute et nous bichonne! Belle organisation. 

     


    votre commentaire
  • image host image host image host


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec SG Baud'huin

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'ai commencé à écrire après avoir lu Twilight. A la base, je n'étais pas quelqu'un de littéraire, mais j'ai soudainement ressenti le besoin d'écrire.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture ?

    Assez simple, fluide, avec de nombreux chapitres faciles à lire.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec SG Baud'huin

    Parmi vos personnages, lequel préférez-vous?

    Alexie!

    Une des triplées, je l'aime beaucoup, elle a beaucoup de caractère.

    Quel a été l'accueil du public vis-à-vis de vos livres?

    Accueil très positif, je m'investis un peu moins pour les vendre par manque de temps, mais l'accueil est toujours positif et le retour des lectures aussi.

    Un petit mot sur le salon ?

     

    T2p2 prem de couv

    C'est ma quatrième participation. Il est incontournable avec une organisation super. Et c'est toujours un plaisir de retrouver certaines personnes. 

     

    Page FB et site  de l'auteure. 

     


    votre commentaire
  • image host image host image host image host


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 3 personnes, texte


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 2 personnes, nuage, ciel, texte et plein air


    votre commentaire
  • Bilan septembre 2018 : un seul et unique livre !  Hé oui, le temps m'a vraiment manqué pour lire en ce mois de septembre, j'espère me rattraper en octobre...

    Affaire à suivre ^^


    votre commentaire
  • Mons. Le Doudou.

    1 assassin. 45 suspects. 40.000 témoins

    Le Dragon déchaîné est un polar pur jus, mêlant habilement énigme policière et patrimoine.

    Une immersion originale dans les coulisses du Doudou à Mons, un événement culturel majeur reconnu par l’UNESCO !

    À Mons, c’est l’effervescence. Le Doudou se prépare. C’est l’événement de l’année. L’ambiance est à la fête. Mais à quelques jours des réjouissances, c’est la stupeur ! Saint-Georges, l’acteur principal du légendaire Combat face au Dragon, est assassiné.

    Arthur Rémy, journaliste plutôt solitaire, entame une enquête qui le mène au cœur de l’organisation du Doudou, une communauté hermétique et nébuleuse.

    Alors que les investigations se poursuivent, un mystérieux Dragon déchaîné se manifeste. Il menace de « poursuivre son œuvre » de destruction au beau milieu des festivités traditionnelles, sous le regard de quarante mille participants en liesse. La tradition est en péril. Mais la ville également !

    Arthur et son ami Didier Renuart, commissaire de police, vont tout faire pour déjouer les plans machiavéliques d’un tueur froid et déterminé. Mais le temps presse… et le compte à rebours est déjà lancé. 

    Le dragon déchaîné - Effel

     

    Ma ville, mon folklore stars d'un roman, que demander de plus ? Hé bien, un auteur qui maitrise son sujet, un peu de suspens, une écriture fluide.... Et bien, c'est gagné ! 

    Pour ton bon montois (et chambourlettes !) ce livre est un petit joyau.

    Venez (re)découvrir ma ville et sa ducasse sous un autre angle, mais tellement passionnant.

    Effel garde son effet jusqu'au bout ! En effet, on croit avoir compris qui est le coupable, mais non, un rebondissement vient de nouveau tout bousculer.

    Bref, même si j'ai mis longtemps pour lire ce roman (par manque de temps, je précise) j'ai passé un excellent moment lecture...

    Encore un  grand merci à 180° éditions ! 


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 1 personne, texte


    votre commentaire
  • Extrait :

    A contresaison (extrait)

     

    (…)

    Je devrais être heureux, oiseaux, à vous entendre ;

    A vous respirer, fleurs, je devrais être heureux ;

    J’assiste à vos concerts, je vous regarde tendre

    Aux ivrognes ailés vos vases liquoreux.

     

    C’est l’heure où le poète à son aise délivre

    Les quatrains épuisés du carcan de ses maux

    Comme l’arbre dénoue un lourd corset de givre

    Pour offrir aux regards ses plus tendres rameaux ;

     

    L'heure d'aller à deux où l'on va solitaire,

    D'un pas sûr, confiant, rythmé comme le Sien,

    De ne troubler la paix du ciel et de la terre

    Qu’avec l’allègre archet de son cœur musicien.

    (…)

    C’est l’heure où chacun veut, dans sa gaîté crédule,

    Ne plus savoir qu’un verbe et sa conjugaison,

    Mais la pluie a vêtu de rouille la pendule

    Où mon cœur déréglé bat la contresaison.

    (…)

     

    A mes heures gagnées (Poésie) -   @Chloedeslys

    Page facebook  de l'auteur que je vous invite à rejoindre ou tout du moins à parcourir  afin d'y découvrir des extraits de ce recueil de poésie, vous pourrez, grâce à ça, vous faire une idée de la plume de l'auteur.

    En effet, je pense que chroniquer de la poésie n'est pas chose facile (oui et pourtant j'en ai écrit), ce n'est pas comme un roman. Ici pour adhérer à la poésie, il faut être touché, emporté par les mots de l'auteur, et même si, dans ce cas-ci, j'ai été séduite par ce livre, il me sera très difficile de vous en parler.

    Le mieux pour vous faire (ou non) aimer et découvrir se livre est de vous conseiller d'en découvrir quelques extraits.


    votre commentaire
  • Joël Godart signe avec ce recueil son troisième livre chez Chloé des Lys. Après deux livres de poèmes, il nous propose  à présent un livre de photographies prises ces dernières années au cimetière du Père Lachaise à Paris.

    Le mot de l'auteur : Joël Godart nous convie à une promenade poétique dans les allées du Père Lachaise à Paris. Pour capter le regard de tous ces disparus, rendre à la vie ces visages de pierre  afin qu'ils nous parlent à nouveau, l'auteur a utilisé son objectif et tenté joindre ces deux mondes, en toute humilité, en toute discrétion. Puis il a dû s'effacer...

     

    Entre deux rives - Joël Godart @Chloedeslys

    Je ne sais pas comment vous parler de ce livre, oui, je sais c'est étrange...

    J'ai adoré découvrir les images qui illustraient les textes de l'auteur. Mais est-ce que les images illustrent les textes, ou est-ce qu'elles en sont l'inspiration ? Mon ressenti me ferait plutôt pencher pour la seconde option.

    Mais je ne peux que vous inviter à vous plonger dans cette découverte du père Lachaise un peu spéciale...

    Source image : Aloys


    votre commentaire
  • Rater sa vie. Ne pas faire les choses à moitié. Être capable d'héroïsme. À défaut d'imagination. Il faudrait pouvoir raconter ces choses-là.

    - Un sourire peut-il pousser à commettre  l’irrémédiable ?

    - Oui, évidemment.

    Un surveillant appâté, une mère névrosée, une rock star habitée et une adolescente décidée. Avec ces quatre vies qui se répondent, se correspondent et se mélangent en un singulier kaléidoscope, Courant alternatif évoque les malentendus amoureux qui transforment la vie en un fatal vaudeville, passant de l’enchantement au désenchantement le temps d’un clin d’œil. À la fois comédie noire sur les apparences et portrait satirique de gens aux prises avec leurs propres démons avec en filigrane la présence fantomatique et obsédante d’une jeune fille brune et écorchée, catalyseur de tous les maux.

     

    Courant Alternatif - Vincent Knock @Chloedeslys

     

     Histoire fractionnée en 4 parties... 

    Je ne suis pas convaincue par ce découpage, je préfère encore le découpage '' un chapitre ,une histoire " le tout en alternance.  Mais ça, c'est le style de l'auteur, et je ne remets pas en doute sa façon de travailler. Il en faut pour tous les goûts 

    Toutefois, je ne dis avoir détesté le livre, malgré le découpage, ça reste une lecture agréable, pas ma préférée, mais agréable. 

    Lien pour vous le procurer : sur le site de la maison d'édition 

     

     


    votre commentaire
  • image host image host image host image host


    votre commentaire
  • « Enfermée(s) » c’est l’histoire de plusieurs femmes qui vont s’imbriquer et se confondre jusqu’à ne laisser aucune trace, ou si peu…

    C’est l’histoire de femmes qui ont beau crier mais en vain.

    Le son de leurs voix ne nous parvient pas ou si peu.

    Elles souffrent, se battent, suffoquent, coulent, avec un fracas qui souvent semble laisser indifférents ceux qui les regardent.

    À travers ce monologue, à quatre voix de femmes, sont mises en exergue leurs souffrances pour qu’enfin résonnent leurs voix et que l’on ne puisse plus faire autrement que de les écouter.

     

    Enfermée(s) - Virginie Vignolo @Chloedeslys

    "Enfermée(s)" Bande-annonce 2015 from vignolo virginie on Vimeo.

     

    Le livre est prenant,les histoires nous harponne, on se sent oppressé avec les personnages, on vit leur vit, à travers les mots de l'auteur.

    Si bien que j'ai eu envie d'en savoir plus, et j'ai découvert, qu'avant d'être un livre, Enfermée(s) est aussi et surtout une pièce de théâtre, sous forme de monologue.

    Une chose est sûre on sent la volonté de  rompre le silence et briser les tabous

    Pour en savoir  plus sur l'auteure, je vous invite àvous rendre sur Aloys

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique