• image host image host image host image host image host


    votre commentaire
  • Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques lui valent des jours heureux. Jusqu’à ce qu’un médecin le soignant pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable.Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle « la Betterave ».
    Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de dévorer les nuages rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. »

     

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes qui dansent

     

     J'ai été transportée par ce livre... Il dégage une musicalité qui m'a emporté du début à la fin... C'est de la prose et pourtant s'en dégage beaucoup de poésie.

    La plume est d'une douceur tendre, pleine de "magie" qui nous donne l'impression de se balancer de page en page. Même si l'histoire se passe dans un hôpital, il n'y a aucune lourdeur, même dans l’atmosphère décrit par l'auteur.

    Bref, j'ai passé un agréable moment lecture, et je l'ai lu rapidement.

    Ce livre est mon premier de l'auteur, mais ce ne sera certainement pas le dernier !

    Résultat de recherche d'images pour "coeur"Livre coup de coeur! 

     


    votre commentaire
  • La guerre contre les hommes est imminente : les hauts Conseils des Yokaïs se préparent déjà au pire tandis que Bregan, Maya, Nel et Wan associent leurs efforts pour éviter l’inéluctable. Et, alors que le visage de leur véritable ennemi se dévoile, les quatre héritiers n’ont qu’une idée en tête : éviter le bain de sang qui se prépare et protéger ceux qui leur sont chers...

     

    La légende des 4, tome 2 : le clan des tigres - Cassandra O'donnell

    Avant toute chose, je tiens à remercier Cassandra et la maison d'édition ( Flammarion) pour l'envoi de ce livre. Un grand merci 

     A la fin du tome 1, j'avais envie d'en savoir plus et de lire la suite... C'est chose faite ! 

    Et vous savez quoi ? J'ai encore envie d'en savoir davantage ! J'ai hâte de découvrir les clans des Aigles et des Serpents !

    Cassandra a vraiment une plume qui nous fait vivre l'histoire de A à Z. On passe par tous les sentiments, comme les personnages, la joie, la peur, la haine,... 

    A chaque page, on a envie d'avancer (et on se prend un claque de l'horloge, parce qu'on passe la moitié de sa nuit à lire), d'en savoir tellement plus. 

    Les personnages sont toujours bien décrits, avec leur propre personnalité, et j'avoue que j'ai vraiment hâte de découvrir l'histoire de Wan et de son clan... 

    L'intrigue est rondement menée et surtout, comme dit précédemment, elle est addictive !

    Vivement la suite!

     

     


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et texte

    Juin 2016, la Seine est en crue et Gaspard Neige trouve sur les quais une sirène blessée qu'il ramène chez lui. Elle lui explique que tous les hommes qui entendent sa voix tombent amoureux d'elle et en meurent, mais, convaincu que son coeur est immunisé depuis sa rupture, Gaspard décide de la garder jusqu'au lendemain dans sa baignoire.


    votre commentaire
  • La campagne profonde de la vieille Allemagne recèle parfois de lugubres secrets. La découverte d’un groupe d’adolescents en voyage scolaire aurait de quoi étonner l’historien le plus averti.

    Ce village d’un autre temps est assurément le vestige d’un passé révolu… du moins, en théorie. Autrice en devenir, la jeune Catherine ne sait quoi en penser, pas plus que son camarade Stéphane, à qui elle voue un amour sans borne.

    Tous deux vont devenir les témoins de ce que les tréfonds les plus obscurs de l’âme humaine sont capables d’engendrer, au risque d’y sombrer. À jamais…

    Kidnapping - Geoffrey Claustriaux @LivrS_Editions

     

    Euh, Geoffrey, juste une question ? Tu sais que tu es un grand malade ? tongue

    Lire de l'horreur n'est pas simple, l'écrire encore moins, et pourtant, Geoffrey Claustriaux y est arrivé, avec brio... 

    De l'horreur bien... euh... de l'horreur quoi, du gore... 

    Toute l'horreur dont l'humain peut être capable en quelques pages... C'est glauque, et quand on pense que l'on est au maximum, le chapitre suivant nous en remet une couche...

    Bref, parfait pour les amateurs du genre !

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec Steve " Serpent " Fabry

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    La musique et l'envie de passer un message, sous forme de chanson.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Steve " Serpent " Fabry

    Comment qualifier votre écriture ?

    Musicale et rythmée.

    Parmi vos personnages, qui préférez-vous?

    Le chien de l'enfer. Il est très présent au début de l'histoire, mais moins vers la fin. Il manque, non pas à l'histoire, mais, à son auteur.

    Quel a été l'accueil du public ?

    Bon accueil, c'est surprenant. A la base je suis musicien avant d'être auteur. J'ai plus d'aisance à parler de musique que de livre, mais cela m'a permis de me voir comme un auteur.

    J'essaie d'émanciper mes personnages. 

    Un mot sur le salon ? 

    Amazing !

     Chouette ambiance et c'est toujours un plaisir de revoir certaines personnes 

     

    Page auteur

    Page musicien

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : Laetitia Militello

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ? 

    Je suis une grande lectrice de fantastique, à force, beaucoup d'idées me sont venues et je me suis lancée dans l'écriture.

    #MonsLivre2018 : Laetitia Militello

    Comment qualifiez-vous votre écriture?

    Au début, c'était assez enfantin, mais je me suis améliorée et perfectionnée au fil du temps. On retrouve aussi beaucoup d'humour dans mes dialogues. 

    C'est un langage adolescent.

    Parmi vos personnages, lequel préférez-vous?

    L'héroïne de la trilogie Coeur de sorcière. Ella est au départ faible mais elle devient de plus en plus forte face aux attaques du mal.  

    #MonsLivre2018 : Laetitia Militello

    Quel a été l'accueil du public ?

    Il a été très réceptif, et les gens accrochent assez vite. Je suis étonnée et agréablement surprise face au succès. Mes livres séduisent autant les hommes que les femmes.

    Un petit mot sur le salon ?

    C'est la deuxième fois que je participe à ce salon. Les organisateurs sont toujours à l'écoute et respectueux des demandes.

     

    Page de l'auteur


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec Frédérique de Lignières.

     

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    J'écris depuis que j'ai 7 ans. A l'école on devait apprendre des sonnet de Théophile Gautier, on a fait l'analyse de la poésie, et j'ai écrit un poème. 
    Très longtemps j'ai pensé que la poésie ne comportait que des sonnets, ensuite j'ai découvert Musset.

    Par la suite, j'ai rédigé des nouvelles.

    J'ai aussi écrit un roman pour mes filles qui ne lisaient que de la fantasy. Dans ce livre, il y avait 2 héroïnes, j'écrivais le soir, motivée par mes filles qui voulaient savoir la suite de l'histoire.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Frédérique de Lignières.

    Ce sont elles qui m'ont poussé vers l'édition et je me suis finalement tournée vers l'auto-édition. Et le livre est sorti depuis 1 an.

    Entre temps, j'ai aussi écrit des nouvelles sur des faits historiques, réels, se déroulant dans la forêt d'Orléans. (aux éditions de L'écluse) 

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Frédérique de Lignières.

    Parmi tous vos personnages, qui préférez-vous?

    Iris, la guérisseuse dans L'alliance

    Elle aura droit à son spin-off  "L'exil des licornes"  qui sortira en 2019

    Et l'accueil du public?

    Chaleureux et retour positif. 

     Site de l'auteur : ici

    Chaine YT : 


    votre commentaire
  •  #MonsLivre2018 : rencontre avec Anne Libotte

     

     Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire un livre dont la mise en page est adaptée aux enfants dyslexiques? 

    A force de côtoyer les élèves, j'ai remarqué qu'il n'existait pas grand chose d'adapté pour eux. Ensuite, je voulais un petit quelque chose en plus dans mon livre et qu'il soit beau afin que les enfants aient envie de le lire, malgré leur problème.

    J'ai donc adapté la mise en page. Chaque syllabe est en couleur, les lettres muettes sont en gris. Chaque personnage a sa propre couleur. Le livre est séparé du haut en bas (du ciel vers la Terre); les illustrations sont, uniquement, sur la page de droite et ne sont pas mélangées au texte, cela permet de leur montrer qu'on lit de gauche à droite, et de haut en bas. 

    Il ya ausi une réglette fournie avec le livre, elle permet de suivre la lecture ligne par ligne.

    Bien entendu, il existe d'autres méthodes, mais on a essayé d'atteindre un maximum de personne en choisissant celle qui était adaptée à la majorité des personnes dyslexiques.

     #MonsLivre2018 : rencontre avec Anne Libotte

    Et concernant les illustration ?

    Elles sont réalisées par Sarah Vanhoeck, une jeune illustratrice, j'espère faire découvrir son talent.

    Et le public, comment a-t-il réagit ?

    Les retours sont positifs, les enfants l'ont bien accepté. 

    La thématique semble leur parler.

     #MonsLivre2018 : rencontre avec Anne Libotte

    Qu'elle est donc cette thématique? 

    J'essaie de mettre en garde les jeunes  face aux inconnus. 

    J'ai toujours des thématiques fortes, par exemple, dans Les petites Parisiennes, j'aborde la traite des blanches au travers de l'histoire d'une jeune fille qui devait aller rejoindre ses cousins, mais qui n'arrive jamais...

     

    Page auteure

     


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec Lorenzo Morello

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

    Je lis depuis longtemps. Et après la lecture du livre " Les Chroniques d'un oiseau à ressort " (ndlr : de Haruki Marakami ) j'ai eu envie d'écrire quelque chose 'comme ça'. 

    J'ai écrit deux autres manuscrit avant, mais le troisième écrit est en fait le premier publié.

    Comment qualifiez-vous votre style d'écriture?

    Il est tendre, juste, avec de l'humour. Axé sur les relations entre les gens, les amitiés très fortes. J'essaie de décrire les rapport entre les gens, la vie et ce qu'ils en font.

    Parmi vos personnages, lequel préférez-vous?

    Le fils! C'est un personnage important, il a 3 ans au début du livre et 18 à la fin...

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Lorenzo Morello

    Quel a été l'accueil du public?

    Très positif, c'est encourageant. Ce que le gens ressentent correspond vraiment à ce que je voulais exprimer au travers du livre.

    Un mot sur le salon ? 

    Très chaleureux !

     

    Lien vers la page du livre sur le site de la ME


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    C'est tout nouveau, je n'écris que depuis 3 ans. 
    Même si, il y a 25 ans, j'avais écrit un scénario pour un jeu vidéo, ce n'est qu'il y a 3 ans que j'ai repris l'histoire pour en faire un roman. Une histoire d'amour et d'anticipation, en deux tomes.

    Puis j'ai écrit un thriller, d'abord en auto-édition, puis en publication chez les Editions Taurnada.

    Ce fut le début d'une nouvelle aventure.

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Efficace. Je vais à l'essentiel, j'évite les descriptions trop longues. J'essaie de surprendre le lecteur. Mes livres se lisent assez vite.

    #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous?

    L'héroïne de Lésions Intimes, c'est quelqu'un qui veut se tourner vers l'avenir.
    Mais tous mes personnages sont travaillés.

    Quel a été l'accueil du public ?

    Très bon et positif, cela motive a continuer. 

    #MonsLivre2018 ; rencontre avec Christophe Royer

    Un mot sur le salon?

    C'est très bien, l'équipe nous écoute et nous bichonne! Belle organisation. 

     


    votre commentaire
  • image host image host image host


    votre commentaire
  • #Monslivre2018 : rencontre avec Maddy Kalo

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

    J'ai toujours eu beaucoup d'aisance pour écrire. Suite au décès de ma meilleure amie, j'avais beaucoup de choses à raconter. J'ai voulu faire un premier roman et être engagée sans tomber dans la biographie.

    Le second suit l'enquête d'un père et sa fille, je l'ai fait lire, il a été aimé, donc j'en ai fait d'autres...

    #Monslivre2018 : rencontre avec Maddy Kalo

    Comment qualifierez-vous votre style d'écriture ? 

    Il a changé, au début il était assez brut, mais au fil du temps, il va vers le plus poétique. 

    J'ai enfin trouvé mon style et je vais continuer d'aller dans ce sens.

    Pour le 3éme, j'étais dans un double style entre l'essai et le roman et j'ai fini par repartir vers le roman.

    #Monslivre2018 : rencontre avec Maddy Kalo

    Quel est votre personnage favori, parmi toutes vos créations? 

    Margot. J'en ai fait un caractère qui évolue au fil du temps. Elle est née en 1914 dans une famille bourgeoise.

    Comment le public a-t-il accueilli vos livres?

    Je ne fais pas beaucoup de salon, mais les échos sont toujours positifs, ça pousse à continuer. Ce n'est pas de la grande littérature mais souvent mes histoires sont passionnantes.

    Un mot sur le salon ?

    Il est chouette, mais trop anonyme, je préfère les petits salons.

     

     

    site de MAddy


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec Chris Simon

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire? 

    J'écrivais des nouvelles pour des revues, ainsi que des scénarios, j'ai eu envie d'écrire d'avantage. En 2009, Kindle a fait son apparition, et j'ai donc écrit pour le numérique. D'abord une nouvelle, sur Kindle qui a eu un bon succès, il s'agit de Lacan et la boite de mouchoirs, chaque mois, je sortais une nouvelle. Ensuite, j'en ai fait un recueil saison par saison, et maintenant, les trois saisons sont regroupées en un seul livres. C'est une façon de passer du récit court au long. 

    En 2016, j'ai reçu le prix Amazon, pour Memorial Tour.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Chris Simon

    Comment qualifieriez-vous votre style d'écriture?

    Vif et foisonnant, avec beaucoup d'humour.

    Parmi tous vos personnages, lequel sort du lot, selon vous?

    Courtney Birden.
    Je l'aime beaucoup, elle apparaît dans ma série policière. Elle est très décalée, avec sa propre vision du monde ce qui la rend fragile et drôle. Elle a aussi de drôles de manie, comme ramasser tout ce qu'elle trouve en rue, par exemple.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Chris Simon

    Quel a été l'accueil du public ?

    Mes lecteurs sont fidèles.

    En 2013, la saison 1 de Lacan et la boite de mouchoirs s'est retrouvé dans le top 20 des ventes sur Amazon.

    D'après les retours, mes personnages plaisent beaucoup et les lecteurs apprécie la légèreté de mes textes malgré la gravité des thèmes  abordés.

    Un petit mot sur le salon ? 

    J'ai adoré. La ville est super et le salon est plaisant. 

    Site de Chris Simon


    votre commentaire
  • #MonsLivre2018 : rencontre avec Manuel Bénétreau

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire ?

    Le goût de raconter des histoires et de parler de ce qui passionne, d'où l'idée d'écrire un roman.

    Parlez-nous un peu de vos livres ?

    Alors, pour Boston Family, il s'agit d'une trilogie. On découvre l'histoire d'une famille à travers l'histoire des Etats-Unis. C'est une saga familiale.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Manuel Bénétreau

    Pour Alron Gems, on suit l'histoire d'un chasseur de pierres précieuses qui rencontre une gemmologue et sa drôle d'équipe. Ils ne sont pas prés de laisser partir les pierres dans n'importe quelle main. Le tome 2 sortira en mars 2019.

    Et quels ont été les retours du public face à vos livres?

    Retour très positif, avec des commentaires assez tendres, et les lecteurs sont fidèles. C'est toujours plaisant de voir que ce qu'on écrit est apprécié.

    #MonsLivre2018 : rencontre avec Manuel Bénétreau

    Parmi tous vos personnages, lequel préférez-vous? 

    Suzan, la grand-mère dans le tome 3 de  Boston Family. Elle a été la plus envahissante, j'ai pris beaucoup de temps pour elle. 

    J'ai toujours eu plus facile de décrire un homme qu'une femme. Je prends toujours plus de temps pour développer un personnage féminin, contrairement à un personnage masculin. 

    J'avais envie de présenter une femme faible en apparence mais qui, en réalité, se montre très forte.

    Un petit mot sur le salon? 

    Il est très simple, ce qui facilite le contact avec le public, on échange, on discute avec les gens, et je constate qu'après un salon, les ventes des exemplaires numériques ont tendance à augmenter.

     

    Site de l'auteur

    Page FB 


    votre commentaire